Vu, lu, entendu...

20/06/2012

Rio+20 : le pire et le meilleur



Le Sommet de la Terre organisé à Rio aura été un échec. Il aura surtout mis en évidence l'influence croissante exercée sur l'administration, les diplomates, les dirigeants de l'ONU et donc sur les négociations, par les multinationales de la finance et de l'industrie. Cette influence a été notamment mis en évidence dans un rapport des Amis de la Terre .

L'ONG a réalisé aussi avec le mouvement Attac et d'autres organisations cette vidéo expliquant la stratégie des grandes firmes dans la dernière période. Autre initiative : quelque 400 organisations de la société civile représentant des millions de personnes de par le monde ont signé une déclaration – initiée par les Amis de la Terre International et neuf autres organisations – dénonçant la domination de l’ONU par les entreprises. À noter encore qu'à la veille du Sommet, des milliers de femmes de trente mouvements sociaux et paysans ont défilé à Rio contre « l'économie verte » prônée au sommet de l'ONU.

Une forte mobilisation locale

Cette contestation a été au cœur du Sommet des Peuples  organisé à une quarantaine de kilomètres du Sommet officiel et qui a réuni quelque 200 associations, syndicats et ONG. Un Sommet des Peuples qui a fait écho aux multiples initiatives surgies localement. 

Un exemple au hasard, entre des milliers, ce travail réalisé par les futurs ingénieurs de l'École des Métiers de l'Environnement à Rennes que l'on peut voir sur cette vidéo. À découvrir aussi le réseau d'étudiants CliMates présenté sur kiagi.org  et cette autre page de kiagi.org  réunissant de significatifs témoignages de jeunes. 








Le billet de la semaine

​Les Martiens


« Nous y sommes ! Nous voilà ! », a tweeté Emmanuel Macron. Où donc ? C’était le jeudi 18 février peu avant 22 h. Le président français semblait revenu de Mars avec l’astromobile Perseverance. C’était comme s’il avait planté notre drapeau là-bas. Certes, il se trouvait devant un écran mais c’est l’imaginaire qui compte. Quel voyage ! L’homme (moins la femme) sera toujours ainsi à la conquête de l’extrême, des sommets aux abysses, la chevauchée la plus fantastique restant bien sûr la Conquête de l’Ouest. Car notre trip vers Mars semble au XXIe ce que la Ruée vers l’or fut au XIXe. La Starship, la fusée d’Elon Musk, le fantasque milliardaire, est notre cheval. Musk ne pourra pas envoyer des humains sur la Planète Rouge avant longtemps mais peu importe. Le principal est comment exploiter Mars, comment faire du business. Et comment rendre supportable l’insupportable. Oublier la Terre qui se déglingue. Quoi qu’il en coûte. Une chose est certaine : de la planète humaine, tous les Musk du monde ont déjà décollé. 

Michel Rouger
les_martiens.mp3 Les martiens.mp3  (1.15 Mo)


24/02/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires