Amériques
Sauf sursaut miraculeux, le 28 octobre, le Brésil va se donner comme président le candidat d'extrême droite Jair Bolsonaro. La violence de sa campagne présage le pire. Leila Xavier avait 24 ans à la fin de la dictature, en 1985. Elle entamait une vie de combats syndicaux et politiques riche de conquêtes sous la présidence Lula. Le 27 octobre, venant de Paris, elle atterrira à Rio pour aller voter...
A ces histoires de vie mêlées intimement à la sienne, à ces « hommes, femmes, enfants, qui s’amoncellent en dedans-moi, comme s’amoncelaient les bicoques de ma favela »... à ces vies, Conceiçâo Evaristo donne la force de son combat pour la défense des femmes et de la culture afro-brésilienne. Elle y puise les racines indispensables à la construction de notre mémoire collective.
La chanteuse et danseuse brésilienne Valeria Wanda a participé à l'édition 2017 du Festival rennais Sevenadur (« Culture » en Breton). Plus précisément à un récital de poésie bilingue intitulé « Correspondance Brasil-Breizh » avec le poète Christian Leray qui s'exprime à la fois en français, en gallo (la langue de Haute-Bretagne) et en portugais du Brésil. C'est lui-même qui dresse ici le...
A l'issue de leurs études d'urbanisme, Pierre et Charlène sont partis "apprendre du sud, pour ré-interroger les pratiques d'ici". Dans un livre, auto-édité et financé solidairement, ils transmettent les témoignages d'hommes et de femmes "qui s'organisent, se forment et luttent pour construire de manière collective leur habitat, en Amérique latine." En mai 2015, Pierre Arnold et Charlène Lemarié...
Le quartier de Pelourinho, sur les hauteurs de Salvador da Bahia, porte au plus profond de lui-même la mémoire populaire brésilienne. Jamais, cependant, il n'aurait été classé au Patrimoine mondial de l'Unesco sans des résistants au premier rang desquels Clarindo Silva. Dans son restaurant, la Cantina da Lua, bat le cœur de Salvador. Nous avons rencontré Clarindo Silva à Salvador da Bahia en...
A l'approche de la Conférence de Paris sur le climat, début décembre, les débats grandissent sur les dégâts de la surproduction sur la Planète et sur les sociétés. En Amérique du Sud, les peuples des Andes se battent aussi pour défendre la Terre, leur mère et la nôtre, à l'image (de g.à d.) de Cancio, le Bolivien, Norma l'Equatorienne, et Ricardo, le Colombien, rencontrés au dernier Festival des...
Le jour s'achève. Grand Coteau et son millier de paroissiens, au cœur de la Louisiane, sont déjà ensommeillés. Le silence et la pénombre enveloppent les maisons de bois que Dieu protège, vierge et drapeau américain posés en sentinelles. Seules passent sur Church Street quelques voitures et silhouettes. Elles s'arrêtent à l'église des Noirs : ce soir se réunissent les amis et invités de Patrice...
Les "tables" de Mavis Arnaud Frugé rassemblent régulièrement des Cajuns et Créoles par dizaines qui peuvent partager la vie et les mots dans leur langue maternelle : le français. Les écoles d'immersion en français lancées il y a trente ans par Robert Desmarais-Sullivan ont fait tache d'huile. Rencontre avec deux figures du renouveau de la francophonie en Louisiane. Voir aussi : Rita raconte la...
George Marks est un artiste américain de 44 ans. Il vit en Louisiane, à Arnaudville. Fondateur d'un collectif nommé NUNU, il promeut la célébration des différences, par la culture et les rencontres. Il en sort un modèle économique qui vient « d'en bas », dans une Louisiane aux racines françaises encore bien présentes. George est un artiste. Un artiste visuel, comme il le précise. Visuel pour qui...
Voici le dernier récit que vient de transmettre à Histoires Ordinaires notre ami de Trinidad Juan Lazaro Besada. Un récit qui éclaire la vie quotidienne cubaine, comme tous ceux publiés sur son blog Hola desde Cuba, avec l'humanisme propre à l'auteur : Juan Lazaro a une grande estime pour Rolando, le vendeur ambulant de produits alimentaires. 
1 2 3






Le billet de la semaine

​Bolloré en Indochine


Frappé en ce moment par la fuite de journalistes craignant de subir à leur tour, avec l’intrusion du Groupe Bolloré, la dérive droitière de Cnews, le journal L’Express va pouvoir au moins, dans un premier temps, conter les belles histoires du dit Groupe. La dernière se passe au Cambodge. Par amour du caoutchouc, le groupe  français accapare en 2008 des terres ancestrales de l’ethnie Bunong et y plante des hévéas. En 2015, des paysans se rebellent. Suivent divers épisodes. Le dernier a eu lieu le 2 juillet devant le tribunal de Nanterre et a été marqué par une belle victoire du droit français : celui de Bolloré contre les paysans cambodgiens incapables, ces indigènes, de fournir des droits de propriétés en bonne et due forme. Pour prix de leur toupet, ils devront payer en outre une indemnité de procédure au planteur français. L’avocat des Bunongs a aussitôt fait appel. Suspense. Le prochain épisode de Bolloré en Indochine sera à suivre, dans L’Express bien sûr. 

Michel Rouger
20210708_bollore_en_indochine.mp3 20210708 Bolloré en Indochine.mp3  (1.17 Mo)


08/07/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires