Revenus / Pauvreté
A 28 ans, Faustine Heulot possède un solide bagage dans le domaine du travail social. Tout en continuant sa formation, elle est ambassadrice pour l’association "Entourage", qui se veut une passerelle entre sans domicile fixe et habitants des quartiers, et participe activement à "Bulles solidaires " qui collecte des produits d’hygiène. Faustine, comme Anne, Elodie et Laure-Anna : la nouvelle...
A un âge où l’accès au travail est difficile et précaire, où les revenus vont avec, où arrivent les premiers enfants et où les plus privilégiés pensent plutôt à acheter leur logement, comment et pourquoi épargner solidaire ? Lise Marie allait peut-être me l’apprendre. Saviez-vous qu’il est des Cigales qui font mentir la fable ? Mois après mois elles épargnent de petites sommes, à la hauteur...






Le billet de la semaine

​Bolloré en Indochine


Frappé en ce moment par la fuite de journalistes craignant de subir à leur tour, avec l’intrusion du Groupe Bolloré, la dérive droitière de Cnews, le journal L’Express va pouvoir au moins, dans un premier temps, conter les belles histoires du dit Groupe. La dernière se passe au Cambodge. Par amour du caoutchouc, le groupe  français accapare en 2008 des terres ancestrales de l’ethnie Bunong et y plante des hévéas. En 2015, des paysans se rebellent. Suivent divers épisodes. Le dernier a eu lieu le 2 juillet devant le tribunal de Nanterre et a été marqué par une belle victoire du droit français : celui de Bolloré contre les paysans cambodgiens incapables, ces indigènes, de fournir des droits de propriétés en bonne et due forme. Pour prix de leur toupet, ils devront payer en outre une indemnité de procédure au planteur français. L’avocat des Bunongs a aussitôt fait appel. Suspense. Le prochain épisode de Bolloré en Indochine sera à suivre, dans L’Express bien sûr. 

Michel Rouger
20210708_bollore_en_indochine.mp3 20210708 Bolloré en Indochine.mp3  (1.17 Mo)


08/07/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires