Bossez !

Obstinément, cette fois devant le trou des finances publiques qu’ils ont creusé, les gouvernants actuels du pays ressortent leur idée fixe : trop d'Etat Providence. Avec un soupçon en acier : les Français ne travaillent pas assez, les pauvres et chômeurs sont limite fainéants et profiteurs. Et une rengaine : moins d'aides, allez bosser. Au boulot les pauvres au RSA ; les chômeurs, menacés d'un nouveau mauvais coup, le dixième à peu près depuis 2017 ;  tous les salariés, contraints de tenir jusqu'à 64 ans ; quant aux fonctionnaires,  il faut maintenant pouvoir les licencier. Vive la "valeur Travail" ! Sauf pour les actionnaires, les rentiers divers qui peuvent continuer à s'enrichir sans bosser, en dormant, dont les cadeaux fiscaux, comme pour les entreprises aux super profits n’ont cessé d'aggraver le fameux trou. Vieilles recettes, pas d'idées neuves : ce chantier, décidément, n’est ni fait ni à faire. Dans la vraie vie, on peut perdre son boulot pour moins que ça, souvent même en bossant bien. 

Michel Rouger

10/04/2024



De jeunes talents en fête sur la Dalle

Théâtre

La Question avec Stanislas Nordey

J'AURAISPAS FAIT COMME CA par la Compagnie OCUS

Cinéma

Averroès et Rosa Parks de Nicolas Philibert

DAAAAAALI, de Quentin Dupieux

Le parlement des voisins


Les lycéens avec les agriculteurs de l’Afdi

Nos derniers reportages

Dans le Sahel en crise, la solidarité bretonne résiste

Au Forum Brésil Bretagne Burkina, les 12 et 13 mai, à Ouagadougou (Extrait de la page Facebook  d'Hervé Le Gal, coordinateur de l'association Ingalañ)

Hervé Eléouet, poète en public

Surfer sur la ligne de crête de la fantaisie, de l'humour et du rêve en rimes

Gilles Simonneaux, l’agriculteur aux mille projets

Gilles Simonneaux

Maëla Naël pratique et propose la ferme collective

Maëla Naël pratique et propose  la ferme collective

A Irpin, Olexey résiste par la danse aux horreurs de la guerre

A Irpin, Olexey résiste par la danse aux horreurs de la guerre




Quelque 550 histoires citoyennes à découvrir



L'enquête des lecteurs


"Les gens qui ne sont rien"
Dans ce voyage, un reporter fait partager le meilleur de ses rencontres. Femmes et hommes  de  toutes contrées, des cités de l’Ouest de la France aux villes et villages d’Afghanistan, d’Algérie, du Sahel, du Rwanda, de l’Inde ou du Brésil, qui déploient un courage et une ingéniosité infinis pour faire face à la misère, aux guerres et aux injustices d’un monde impitoyable. 280 pages. 15 €.

Et neuf autres ouvrages disponibles