Vie du site

15/07/2010

Qui sommes-nous ?


... Un groupe de journalistes professionnels et amateurs, réunis à l'initiative d'un ancien grand reporter, qui voulons parler du monde d’aujourd’hui à partir d'histoires humaines, individuelles ou collectives, significatives.


En d’autres termes, il s’agit d’aborder les grandes questions qui agitent le travailleur, le consommateur, le parent, l'artiste...   bref le citoyen que nous sommes, à travers ceux qui ne se contentent pas de subir les événements mais les affrontent.

Partout, près de nous ou à l’autre bout du monde, vivent des gens ordinaires surprenants, à des degrés divers, d’énergie, de créativité, de solidarité, de convictions, de passion pour l’intérêt général, en un mot d'humanité. Ces personnes ou ces groupes, nous voulons les rencontrer ; les faire parler de leurs initiatives, de leurs luttes, de leurs bonheurs, et leur permettre de partager tout cela.

Attachés à l'indépendance du site et attentifs aux exigences journalistiques, nous tenons aussi à ce que le maximum de lecteurs participent à la fois au contenu et au développement d' histoiresordinaires.fr. En d'autres termes, ce site ne peut exister qu'avec vous !
 
Histoires Ordinaires vu par le Théâtre Quidam
 
Le 15 novembre 2019, dans le cadre du colloque "Transmettre" organisé par l'association "Psychologie et Vieillissement", la rédaction d'Histoires Ordinaires a présenté le contenu du webmagazine, riche de quelque 400 histoires recueillies depuis le lancement en novembre 2010. L'intervention a été introduite par une "conférence décalée" du Théâtre Quidam sur le projet Histoires Ordinaires. 


Cinq ans déjà...


Une Interview enregistrée à l'été 2013 par l'équipe d' "On passe à l'acte "



Un reportage, en 2011, sur une réunion de la rédaction






Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

Violence d’État

Réalisant sans coup férir le vœu du Président de rendre le pays « plus humain » en 2020, trois policiers ont interpellé le 3 janvier à Paris un coursier à scooter, Cédric Chouviat, 42 ans, père de 5 enfants, et l’ont asphyxié par un plaquage ventral complété par une fracture du larynx. Mourir lors d’un contrôle routier… Les années se suivent et se ressemblent. L’année 2019 avait commencé par le coma, le 12 janvier, à Bordeaux, du Gilet Jaune Olivier Beziade, touché en pleine tête par un tir de LBD40, qui a inauguré une année répressive jamais vue dans un mouvement social. Le 21 juillet, à Nantes, les lacrymogènes des CRS ont aussi poussé Steve, 24 ans, dans la Loire. Mourir lors d’une Fête de la musique... La violence d’État ne désarme plus. Car le coupable, bien sûr, est moins le policier frappeur que les autorités qui l’arment, le couvrent, lancent leurs forces au premier attroupement, fût-il festif, pour impressionner, intimider. Quand le libéralisme autoritaire fait du citoyen ordinaire un adversaire... 

Michel Rouger
  

09/01/2020

Nono












Partenaires