Vie du site

15/07/2010

Qui sommes-nous ?


... Un groupe de journalistes professionnels et amateurs, réunis à l'initiative d'un ancien grand reporter, qui voulons parler du monde d’aujourd’hui à partir d'histoires humaines, individuelles ou collectives, significatives.



En d’autres termes, il s’agit d’aborder les grandes questions qui agitent le travailleur, le consommateur, le parent, l'artiste...   bref le citoyen que nous sommes, à travers ceux qui ne se contentent pas de subir les événements mais les affrontent.

Partout, près de nous ou à l’autre bout du monde, vivent des gens ordinaires surprenants, à des degrés divers, d’énergie, de créativité, de solidarité, de convictions, de passion pour l’intérêt général, en un mot d'humanité. Ces personnes ou ces groupes, nous voulons les rencontrer ; les faire parler de leurs initiatives, de leurs luttes, de leurs bonheurs, et leur permettre de partager tout cela.

Attachés à l'indépendance du site et attentifs aux exigences journalistiques, nous tenons aussi à ce que le maximum de lecteurs participent à la fois au contenu et au développement d' histoiresordinaires.fr. En d'autres termes, ce site ne peut exister qu'avec vous !
 
Histoires Ordinaires vu par le Théâtre Quidam
 
Le 15 novembre 2019, dans le cadre du colloque "Transmettre" organisé par l'association "Psychologie et Vieillissement", la rédaction d'Histoires Ordinaires a présenté le contenu du webmagazine, riche de quelque 400 histoires recueillies depuis le lancement en novembre 2010. L'intervention a été introduite par une "conférence décalée" du Théâtre Quidam sur le projet Histoires Ordinaires. 


Cinq ans déjà...


Une Interview enregistrée à l'été 2013 par l'équipe d' "On passe à l'acte "



Un reportage, en 2011, sur une réunion de la rédaction





1.Posté par brigitte trubert le 25/09/2014 23:46
Belle présentation vidéo, dynamique, vivante et donnant envie d'en savoir plus. Je veux dire celle avec le groupe.
Celle de dailymotion avec les bandeaux pub me passionne nettement moins...

Bravo pour ces reportages où on découvre un autre monde

bt



Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Marché colonial

Toi, viens, toi dehors... Sur les bords de la Méditerranée, une nouvelle place du marché est née. Des femmes et des hommes épuisés par un horrible voyage attendent. Des fonctionnaires français passent, s'arrêtent, choisissent : ils font leur marché selon les besoins en main d'œuvre décrétés par le gouvernement. Jadis la France est allée coloniser et spolier l'Afrique. Puis les Total, Bolloré et consorts ont continué à piller ses ressources en soutenant des dirigeants corrompus. Aujourd'hui, en renouant avec les « quotas » des années 30, l'ancienne puissance coloniale pille ouvertement le savoir-faire des pays africains, ce qui va les enfoncer un peu plus. Après les ingénieurs et médecins par milliers, les ouvriers qualifiés. Mais il y a là du matériel électoral pas cher et payant. Créer ces quotas suggère que les immigrés nous envahissent. Durcir l'aide médicale insinue qu'ils abusent. C'est faux, ignoble, mais ça éclipse les retraites, urgences ou assurance chômage. Et en faisant de nouveau du Sarkozy, qui prônait les quotas en 2008, Macron met la droite au supplice : « Nous aussi, on nous pille ! » C'est ça le pire.

Michel Rouger

08/11/2019

Nono












Partenaires