Vu, lu, entendu... Afrique

30/01/2014

Deux jeunes Africains inventent un savon contre le palu



L'Afrique loin des clichés…  Étudiants de l’Institut international d’ingénierie de l’eau et l’environnement (2iE) à Ouagadougoule Burkinabé Moctar Dembélé, et le Burundais, Gérard Niyondiko ont inventé un savon de protection contre le paludisme, qui leur a valu de remporter le concours Global Social Venture Competition, qui récompense des projets d’entreprise innovants et sociaux de grandes écoles dans le monde. C'est une première pour des jeunes non Américains.  

Les 25 000 dollars du prix 
devraient leur permettre de lancer leur entreprise, Faso Soap. La composition du savon, qui intègre karIté, citronnelle et autres herbes, est tenue secrète. Si elle se trouve confirmée, cette invention peu coûteuse pour l'usager peut constituer un progrès prodigieux dans la lutte contre le paludisme qui tue près d'un million de personnes dans le monde chaque année, majoritairement en Afrique.

À lire sur Youphil








Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires