Vu, lu, entendu... Afrique

02/10/2014

Bas salaires : l'Ethiopie attire les multinationales



Bas salaires : l'Ethiopie attire les multinationales
Des firmes chinoises, turques et indiennes, des sociétés occidentales comme le géant du prêt-à-porter suédois H&M ou Unilever… Les multinationales du monde entier s'intéressent de plus en plus aujourd'hui à l'Éthiopie attirées bien sûr par les bas salaires : le salaire ouvrier mensuel tourne autour de 27 dollars soit un peu plus de 21 euros.  La firme britannique Pittards, qui fabrique des articles de cuir, travaille, elle, en Éthiopie depuis environ un siècle et poursuit son développement. Un reportage à lire sur Equal Times, le portail de la Confédération syndicale internationale.








Le billet de la semaine

​Les Martiens


« Nous y sommes ! Nous voilà ! », a tweeté Emmanuel Macron. Où donc ? C’était le jeudi 18 février peu avant 22 h. Le président français semblait revenu de Mars avec l’astromobile Perseverance. C’était comme s’il avait planté notre drapeau là-bas. Certes, il se trouvait devant un écran mais c’est l’imaginaire qui compte. Quel voyage ! L’homme (moins la femme) sera toujours ainsi à la conquête de l’extrême, des sommets aux abysses, la chevauchée la plus fantastique restant bien sûr la Conquête de l’Ouest. Car notre trip vers Mars semble au XXIe ce que la Ruée vers l’or fut au XIXe. La Starship, la fusée d’Elon Musk, le fantasque milliardaire, est notre cheval. Musk ne pourra pas envoyer des humains sur la Planète Rouge avant longtemps mais peu importe. Le principal est comment exploiter Mars, comment faire du business. Et comment rendre supportable l’insupportable. Oublier la Terre qui se déglingue. Quoi qu’il en coûte. Une chose est certaine : de la planète humaine, tous les Musk du monde ont déjà décollé. 

Michel Rouger
les_martiens.mp3 Les martiens.mp3  (1.15 Mo)


24/02/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires