Vu, lu, entendu... Amériques

12/04/2012

Cinq urbanistes américains repensent "l'Américan way of Life"



Cinq urbanistes américains repensent "l'Américan way of Life"
Histoires Ordinaires s'est plusieurs fois fait l'écho de l'engagement personnel pour de nouvelles façons de penser et vivre son habitat (voir Simon, le vieux Castor, Béatrice ). Dans un registre plus urbanistique et prospectiviste le MoMa, le grand Musée d'art Moderne de New York, présente, jusque fin Aout, une exposition qui rend compte de manière très vivante d'un exercice de prospective proposé à cinq architectes Urbanistes (un peu dans l'esprit de l'exposition sur le Grand Paris).

Grâce au site dédié, mis en ligne par le MoMa pas besoin de se rendre à New York pour découvrir l'exposition  C'est le type de visite qu'à choisi l'équipe du Blog "un habitat différent" : un collectif d’habitants situé au Lac de Maine à Angers.

Les rédacteurs proposent un compte rendu expert et documenté de l'exposition " foreclosed : Rehousing the Américan dream".

Voila ce qu'ils en retiennent : "Dans un contexte d’appauvrissement des banlieues où le “rêve américain” d’un “american way of life” idéal est mis à mal par la crise économique et le modèle d’accession à la propriété qui force les accédants à l’endettement outre-mesure et à l’hypothèque obligatoire de leur maison, il s’agit pour les urbanistes, architectes, planificateurs de tous ordres de redéfinir ce fameux “rêve américain” afin que chacun puisse vivre sereinement et durablement dans un environnement convivial et écologiquement acceptable où les services mais également les biens de consommations sont accessibles facilement et à moindre coût : le modèle des villes où les centres commerciaux sont rejetés à l’extérieur, en périphérie et donc nécessitent une sur-utilisation des moyens de transports personnels, aura d’ici peu vécu. Lire la suite sur le blog.










Le billet de la semaine

​Democratic Circus


Tombera, tombera pas ? Les citoyens de cette Terre vont-ils devoir assister quatre ans encore aux calembredaines et agressions du politicien le plus puissant et le plus foutraque du monde ? Le suspense grandit à trois semaines du scrutin d'autant que Trump ne quittera pas facilement la piste, sa sortie pourrait même se révéler interminable et explosive. En fait, tout est possible tant le système électoral américain est peu démocratique. Au terme d'une campagne comme d'habitude crapoteuse et noyée sous les dollars, il n'est pas impossible que le suffrage universel soit de nouveau bafoué. En 2000, le démocrate Al Gore,  défenseur du climat, avait gagné mais c'est le républicain Bush le cruche, pyromane au Moyen-Orient, qui avait été élu. En 2016, Trump, bien que battu de 2,7 millions de voix, a gagné. Quoi qu'il arrive, la Trump Parade finale dira beaucoup de l'état de la démocratie outre Atlantique.

Michel Rouger
vocal_001_9.mp3 Vocal 001.mp3  (550.45 Ko)


14/10/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires