Vu, lu, entendu... Amériques

20/06/2014

Reconstruire Haïti (webdoc)



Vous avec l'impression d'avoir beaucoup lu et vu sur les malheurs d'Haïti et d'être dérouté ? Alors, découvrez le "reportage-fiction" multimédia réalisé par Jean Abbiateci, Florent Maurin, Pierre Morel et Perceval Barrier avec le soutien de Rue89.  C'est une fiction car vous êtes invités à reconstruire vous-mêmes Haïti, à faire les bons choix ! Mais c'est un reportage, riche d'informations multiples que vous découvrez à chacun de  vos choix.

« Reconstruire Haïti », au fil de six chapitres, nous emmène dans les usines textiles et électroniques, à la rencontre des pompiers de Port-au-Prince et des agro-écologistes des campagnes haïtiennes. On y parle aussi de zones franches, d’importations de riz américain, d’accords textiles, de fuite de cerveaux… 
Sans sombrer dans le pessimisme habituel : ce reportage vise aussi à mieux faire « comprendre que la situation de pauvreté que vit Haïti (mais aussi bien d'autres pays dans le monde) n'a rien d'une fatalité », souligne Jean Abbiateci,.
 
 
 









Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires