Vu, lu, entendu... Amériques

Le Brésil entame enfin le sauvetage des Awá


06/02/2014



Photo Survival
Photo Survival
Survival, la grande ONG agissant dans le monde entier pour les droits des peuples indigènes, annonce que le gouvernement brésilien a enfin lancé une vaste opération pour expulser les envahisseurs du territoire de la tribu awá. L'opération implique plusieurs ministères, l’armée, la police fédérale. Au moins 200 agents sont présents sur le terrain.

369 avis d’expulsion ont déjà été émis mettant en demeure 90% des occupants illégaux de quitter les lieux sous 40 jours :  il leur sera octroyé d’autres terres et ils auront droit à des compensations. « Les Awá sont l’une des dernières tribus de chasseurs-cueilleurs nomades d’Amazonie, ils ne survivront que si leur forêt est protégée », rappelle Survival.
 




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Février 2015 - 17:22 Indignation sélective



Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

Les vieux

Papy Michel (Drucker), 76 ans, publie 286 pages "pour rester jeune" tout en attaquant de nouveau le "jeunisme ambiant". N'y a-t-il pas là une sorte d'antilogie, pourrait chuinter notre académicien chenu Valéry Giscard, 92 ans ? Vouloir rester jeune quand on est vieux, n'est-ce pas du jeunisme ? En fait, Papy s'accroche, vieille histoire. Brassens lui a pourtant dit que le temps ne fait rien à l'affaire : quand on est, on est. Et surtout pas être et avoir été. Au demeurant, on peut être vieux et dans le vent : face à la dictature de l'instant, ne fait-on pas aujourd'hui l'éloge de la lenteur, l'atout majeur des vieux ? Donc, rester gaillard mais lent, engagé mais lent. Marcher lentement ralentit le temps. Pourquoi courir, pédaler, sauter, pour  « mourir jeune », le pire ? Non, plutôt être vieux. Mourir très vieux. Au final, même, « les vieux ne meurent pas, ils s'endorment un jour... », comme chantait Brel mort trop jeune il y a 40 ans ce mois-ci. Déjà. Comme le temps passe.

Michel Rouger

16/10/2018

Nono