Demain, on change

28/05/2020

Un mouvement associatif renouvelé pour une "vitalité démocratique retrouvée"



Un mouvement associatif renouvelé pour une "vitalité démocratique retrouvée"
Jean-Louis Laville, titulaire de la chaire « Economie solidaire » au CNAM, est l'un des meilleurs connaisseurs du mouvement associatif : sa longue histoire, sa richesse, ses ambiguïtés aussi nées au fil du temps et du développement. Sur le blog qu'il tient sur Mediapart, il plaide avec le soutien d'associations, pour une "co-construction entre réseaux associatifs et pouvoirs publics" qu'il voit comme la promesse d'une "vitalité démocratique retrouvée".

Durement éprouvées par la crise sanitaire, les associations doivent faire l'objet d'un "plan de relance de grande ampleur". Il ne s'agit "pas d'une relance classique" mais d'une "relance qui soit le vecteur d’une nouvelle action publique (...) En sortant du mépris vis-à-vis du monde associatif, en élaborant des complémentarités inédites entre celui-ci et le service public, nous pouvons œuvrer à un nouveau contrat social pour le XXIe siècle."

Comme nous l'avons signalé ici, Jean-Louis Laville a aussi souligné récemment sur France Inter combien « La solidarité est une notion négligée. Elle a été remplacée par la philanthropie qui se nourrit de l'augmentation des inégalités » 




 


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2






Le billet de la semaine

​Les Martiens


« Nous y sommes ! Nous voilà ! », a tweeté Emmanuel Macron. Où donc ? C’était le jeudi 18 février peu avant 22 h. Le président français semblait revenu de Mars avec l’astromobile Perseverance. C’était comme s’il avait planté notre drapeau là-bas. Certes, il se trouvait devant un écran mais c’est l’imaginaire qui compte. Quel voyage ! L’homme (moins la femme) sera toujours ainsi à la conquête de l’extrême, des sommets aux abysses, la chevauchée la plus fantastique restant bien sûr la Conquête de l’Ouest. Car notre trip vers Mars semble au XXIe ce que la Ruée vers l’or fut au XIXe. La Starship, la fusée d’Elon Musk, le fantasque milliardaire, est notre cheval. Musk ne pourra pas envoyer des humains sur la Planète Rouge avant longtemps mais peu importe. Le principal est comment exploiter Mars, comment faire du business. Et comment rendre supportable l’insupportable. Oublier la Terre qui se déglingue. Quoi qu’il en coûte. Une chose est certaine : de la planète humaine, tous les Musk du monde ont déjà décollé. 

Michel Rouger
les_martiens.mp3 Les martiens.mp3  (1.15 Mo)


24/02/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires