Vu, lu, entendu...

Pétition contre une ferme géante


07/06/2012



Pétition contre une ferme géante
Une pétition a été lancée sur Avaaz  contre la création d'une ferme-usine de 1000 vaches laitières, 750 veaux, et un méthaniseur, sur les communes de Drucat-le-Plessiel et Buigny-Saint-Maclou, près d'Abbeville, dans la Somme. Une habitante, Gilberte, se dit « effrayée » :

« Il y aura dans cette concentration animale, épidémies, abattages en masse, mutation incontrôlable de virus, utilisation d’antibiotiques augmentant l’ « antibio-résistance » (...) Le méthaniseur, prétendument agricole malgré sa taille, sera exempté des normes de sécurité industrielle : tant pis pour les accidents ! Il recevra des entrants multiples, récoltés dans un rayon de 110 km. Il faudra 2700 hectares pour épandre les 40 000 tonnes annuelles de boues résiduelles. (...) Les véhicules lents, lourds, boueux dans la circulation déjà dense, multiplieront les risques d'accidents.  »

 
« Cette course effrénée à la productivité intensive, à des fins purement financières, au profit du seul promoteur, et ce avec des subventions publiques », risque aussi de faire disparaître des exploitations existantes et d'empêcher des jeunes agriculteurs de s'installer. Les opposants sont regroupés dans l'association Novissen. Tous renseignements sur le blog www.novissen.com




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Septembre 2015 - 11:14 "Sauvons Les Choisinets !" (suite…)

Jeudi 19 Juin 2014 - 16:31 Institutrice-paysanne en garde à vue !



Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

Un été français

Comment ça va à la maison ? Nous, on n'oubliera pas nos vacances en France ! La Coupe du Monde a provoqué une euphorie incroyable. Oubliée la France qui broie du noir, chipote, râle, proteste contre le foot-business et le reste Des gamins de banlieue devenus grands ont fait un miracle. Ils ont uni le pays. Tout d'un coup, des jeunes Noirs nés dans des quartiers décriés sont devenus Français. A Moscou, au nom de tout le pays et pour la fierté ainsi rendue, le président les a embrassés un à un, mouillant sa chemise en glissant à chacun un petit mot : « Dis à tes copains que je ressors le grand plan pour les banlieues », « Moi aussi, je vais jouer maintenant collectif », etc. On nous a dit que la France avait déjà vécu cette euphorie il y a vingt ans, en 1998. En juillet, elle était devenue soudain « black-blanc-beur » En septembre c'était fini. Pas grave, nous, on sera rentrés. C'était un grand moment.  

Michel Rouger

16/07/2018

Nono