19/10/2011

La poète, le peintre et la vie, « brûlante »



« Je sais la vie brûlante »

Le titre vous emporte comme une énigme. À la chorégraphie des corps sculptés dans la douleur de l'appel et de l'attente du peintre Yves Grandjean, les poèmes d'Annaïg Renault répondent par les mots brûlants de la quête et de l'espoir.

C'est beau et angoissant à la fois. Sans doute parce que les pages se tournent comme celles de notre vie, mains et mots tendus vers un impossible à atteindre. Au dénuement des corps, les mots, le Verbe biblique, se font chair et « alors, écrit Annaïg Renault, je pourrai naître ».

Rencontre de deux langages, ceux de la poète et romancière Annaïg Renault et du peintre Yves Grandjean, ce livre est aussi une exposition, visible actuellement à la Maison des Poètes et des Ecrivains de Saint Malo jusqu'au 12 novembre.

Marie-Anne Divet

Pour commander le livre, s'adresser à Madame Dodik Jégou,
Maison Internationale des Poètes et des Ecrivains 5 rue Pélicot 35400 Saint Malo
Tél: 02 99 40 28 77

mel : mipe.asso@laposte.net

Site : www.mipe.asso.fr

Le site d'Yves Grandjean