Vu, lu, entendu...

18/06/2015

À lire : « Un château en Bretagne »



À lire : « Un château en Bretagne »
Les histoires singulières sont souvent le meilleur chemin pour mieux connaître un pays. « Un château en Bretagne » de Bernard Boudic est de celles-là. En nous transportant dans l'histoire du domaine de Plaçamen, dans le Finistère, depuis la Révolution de 1789, l'auteur nous fait percevoir le basculement mental survenu dans ce pays du bout du monde. Alors que la gauche détient le pouvoir depuis trente ans, il est important de saisir ou de se rappeler à quel point la Bretagne était ancrée dans une tradition féodale et catholique qui la fit résister longtemps à la République.

L'auteur est un journaliste de talent doublé ici d'un historien rigoureux. Il a une troisième qualité et pas la moindre : Plaçamen a été son univers. Il y a grandi. Ses parents, le père au jardin, la mère sur tous les fronts du quotidien, ont régné sur le domaine durant trente-trois ans lors des longues absences des propriétaires. De Plaçamen, son âme et son histoire, Bernard Boudic connaît tous les recoins. Une visite à ne pas manquer.

Un château en Bretagne, de Bernard Boudic, 232 p, Éditions Coop Breizh, 24,90 €.    
 




Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​La vague

Regarder la mer et laisser l'esprit voyager. Surtout ne plus se laisser submerger par la peur. La peur de la « seconde vague » que croient voir arriver au loin, dans la brume, un de ces jours, l'épidémiologiste, le sous-préfet, le journaliste, la cousine dont la nièce travaille à l'hôpital. Regarder la mer. Regarder dans le flot d'abstentions de dimanche la vague verte portée par un courant socialiste que l'on croyait disparu. Regarder la mer et le temps d'un été laisser l'espoir voyager... 

​Michel Rouger

01/07/2020

Nono












Partenaires