Vu, lu, entendu...

02/08/2012

Lire ou relire « L'énigme du retour »



Lire ou relire « L'énigme du retour »
L'appel téléphonique fatal
que tout homme d'âge mûr
reçoit un jour.
Mon père vient de mourir.
J'ai pris la route tôt ce matin. 
Sans destination.
Comme ma vie à partir de maintenant.



Ainsi commence " L'énigme du retour ", de l'écrivain haïtien Dany Laferrière. Ce roman/texte/journal a obtenu le prix Medicis en 2009 (éditions Grasset) et vient d'être réédité en livre de poche.

Lire ou relire « L'énigme du retour »
La mort du père, qu'il n'a pratiquement pas connu, est le fil conducteur de ce "retour au pays natal" que le fils, exilé, effectue en hommage au disparu, lui-même exilé solitaire à Brooklin. Il faut lire ce livre, voyage nostalgique, rêveur et poétique, sans pathos mais teinté d'humour à l'occasion, dans cette formidable île d'Haïti. Laferrière n'oublie pas qu'il a été journaliste et son récit est empreint d'observations toujours pertinentes, souvent bienveillantes - sauf quand il parle des journalistes occidentaux ou des représentants des ONG... - envers la société haïtienne, et particulièrement les petites gens.

C'est un livre plein d'émotions et de sensations qui se déguste à petite dose, que l'on n'a pas envie de quitter, vers lequel on revient, tant il crée une atmosphère qui nous emporte, l'air de rien, vers les questions fondamentales de la vie.  
 









Le billet de la semaine

​Democratic Circus


Tombera, tombera pas ? Les citoyens de cette Terre vont-ils devoir assister quatre ans encore aux calembredaines et agressions du politicien le plus puissant et le plus foutraque du monde ? Le suspense grandit à trois semaines du scrutin d'autant que Trump ne quittera pas facilement la piste, sa sortie pourrait même se révéler interminable et explosive. En fait, tout est possible tant le système électoral américain est peu démocratique. Au terme d'une campagne comme d'habitude crapoteuse et noyée sous les dollars, il n'est pas impossible que le suffrage universel soit de nouveau bafoué. En 2000, le démocrate Al Gore,  défenseur du climat, avait gagné mais c'est le républicain Bush le cruche, pyromane au Moyen-Orient, qui avait été élu. En 2016, Trump, bien que battu de 2,7 millions de voix, a gagné. Quoi qu'il arrive, la Trump Parade finale dira beaucoup de l'état de la démocratie outre Atlantique.

Michel Rouger
vocal_001_9.mp3 Vocal 001.mp3  (550.45 Ko)


14/10/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires