Vu, lu, entendu...

25/04/2013

James Lee Burke, écrivain de Louisiane



James Lee Burke, écrivain de Louisiane
Salué par la presse du monde entier James Lee Burke, « poète du bayou », manie la plume avec un talent singulier.

D’origine texane et reconnu comme l'un des maitres actuels du polar et du roman noir il a connu des débuts difficiles : diplômé en lettres des universités de Louisiane et du Missouri, il doit exercer de nombreux « boulots » alimentaires (ouvrier sur des plateformes pétrolières, travailleur social, journaliste, employé dans un service des forêts, etc.) avant de s’imposer comme écrivain.

Dans ses ouvrages, à la fois lyriques et âpres, il donne à voir une Louisiane décadente et une Amérique poursuivie par son passé.  

Il a créé le personnage de Dave Robicheaux qui apparaît dans plusieurs de ses romans. Vétéran du Vietnam, flic, puis patron d’une  affaire de location de bateaux et d'appâts pour la pêche et, à l’occasion, à nouveau collaborateur des forces de l’ordre, Dave Robicheaux, philosophe d’une humanité extrême, fait régulièrement « l’expérience de périodes de dépression et de culpabilité qui le laissent rompu ». « Tête de mule », continuellement en proie à ses doutes et ses propres démons,Il flirte dangereusement avec la bouteille et est sans cesse en quête de  vérité.  

Un style singulier,  des personnages authentiques et, surtout, beaucoup d’humanité : James Lee Burke, un « grand » auteur à découvrir !

Mais James Lee Burke n’est pas qu’un écrivain ! Après l'explosion, le 20 avril, d'une plate-forme pétrolière au large de la Louisiane, les Etats-Unis sont confrontés à l'une des pires marées noires de leur histoire, il s'exprime sur la question :
-    Télérama demande à l'auteur de polars James Lee Burke, 73 ans, de parler de ce bout d'Amérique sur lequel il a si souvent écrit.
-    Sur Rue89, James Lee Burke est cinglant : « Obama n'a rien compris à la marée noire ».








Le billet de la semaine

​Les Réseaux


Donc, en cette bonne année 2021, les Réseaux régnant sur l'Humanité ont lâché le trump, le monstre qu'ils ont porté en 2016 à la tête des États-Unis puis ravitaillé durant quatre ans par leurs tout-à-l'égout d'outrances et d'informations fausses. Aux portes du Capitole, à la dernière minute de sa tentative de coup d'État fomentée depuis des mois, ils l'ont lâché. Des défenseurs de la liberté comme ça, mieux vaut s'en protéger ! Pour inciter les gouvernants des pays encore libres à reprendre le contrôle en brisant leurs monopoles, il faudrait que les citoyens cessent d'être des Gafeurs, reprennent eux-même le contrôle de leur propre vie. Ne cèdent plus leurs comportements, leur cerveau, leur liberté pour le plaisir de quelques libertés factices à cette oligarchie marchande destructrice de la démocratie - et de la Planète par son cloud et ses matériels -. On peut encore user librement des immenses ressources d'internet. Se désintoxiquer, dégoogliser, désapple-iser, désamazoniser... 

Michel Rouger
voix_001_les_reseaux.mp3 Voix 001 Les réseaux.mp3  (2.2 Mo)


14/01/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires