Vu, lu, entendu...

James Lee Burke, écrivain de Louisiane


25/04/2013




James Lee Burke, écrivain de Louisiane
Salué par la presse du monde entier James Lee Burke, « poète du bayou », manie la plume avec un talent singulier.

D’origine texane et reconnu comme l'un des maitres actuels du polar et du roman noir il a connu des débuts difficiles : diplômé en lettres des universités de Louisiane et du Missouri, il doit exercer de nombreux « boulots » alimentaires (ouvrier sur des plateformes pétrolières, travailleur social, journaliste, employé dans un service des forêts, etc.) avant de s’imposer comme écrivain.

Dans ses ouvrages, à la fois lyriques et âpres, il donne à voir une Louisiane décadente et une Amérique poursuivie par son passé.  

Il a créé le personnage de Dave Robicheaux qui apparaît dans plusieurs de ses romans. Vétéran du Vietnam, flic, puis patron d’une  affaire de location de bateaux et d'appâts pour la pêche et, à l’occasion, à nouveau collaborateur des forces de l’ordre, Dave Robicheaux, philosophe d’une humanité extrême, fait régulièrement « l’expérience de périodes de dépression et de culpabilité qui le laissent rompu ». « Tête de mule », continuellement en proie à ses doutes et ses propres démons,Il flirte dangereusement avec la bouteille et est sans cesse en quête de  vérité.  

Un style singulier,  des personnages authentiques et, surtout, beaucoup d’humanité : James Lee Burke, un « grand » auteur à découvrir !

Mais James Lee Burke n’est pas qu’un écrivain ! Après l'explosion, le 20 avril, d'une plate-forme pétrolière au large de la Louisiane, les Etats-Unis sont confrontés à l'une des pires marées noires de leur histoire, il s'exprime sur la question :
-    Télérama demande à l'auteur de polars James Lee Burke, 73 ans, de parler de ce bout d'Amérique sur lequel il a si souvent écrit.
-    Sur Rue89, James Lee Burke est cinglant : « Obama n'a rien compris à la marée noire ».





Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Londres-Paris-Alger

Ce 29 mars 2019, la Grande-Bretagne devait hisser les voiles du Brexit et s'éloigner gaiement des côtés européennes avec à la manœuvre la paire Farage-Johnson braillant le God save the Queen pinte au vent. But no. Et que Dieu sauve la reine en effet, tant les deux fieffés menteurs ont enlisé le peuple anglais dans une jelly épaisse. Parallèlement, à Paris, la monarchie républicaine vient de taper avec une violence inouie sur une partie de son  peuple et les appareils politiques semblent aussi has been que le Labour ou les Tories. Dans les deux riches et vieux pays, l'esprit démocratique semble fatigué. Qu'ils regardent alors au-delà d'une autre mer, au sud. Par des manifestations monstres, joyeuses et non-violentes, toutes générations et milieux confondus, le peuple algérien a fait plier la caste des profiteurs qui l'assujettit depuis l'indépendance. Nul ne connaît les lendemains de cette révolution pacifique mais la rue algérienne est sûrement une source d'inspiration pour les anciens empires, n'est-il pas ?  

Michel Rouger

28/03/2019

Nono