Vu, lu, entendu...

25/04/2013

James Lee Burke, écrivain de Louisiane



James Lee Burke, écrivain de Louisiane
Salué par la presse du monde entier James Lee Burke, « poète du bayou », manie la plume avec un talent singulier.

D’origine texane et reconnu comme l'un des maitres actuels du polar et du roman noir il a connu des débuts difficiles : diplômé en lettres des universités de Louisiane et du Missouri, il doit exercer de nombreux « boulots » alimentaires (ouvrier sur des plateformes pétrolières, travailleur social, journaliste, employé dans un service des forêts, etc.) avant de s’imposer comme écrivain.

Dans ses ouvrages, à la fois lyriques et âpres, il donne à voir une Louisiane décadente et une Amérique poursuivie par son passé.  

Il a créé le personnage de Dave Robicheaux qui apparaît dans plusieurs de ses romans. Vétéran du Vietnam, flic, puis patron d’une  affaire de location de bateaux et d'appâts pour la pêche et, à l’occasion, à nouveau collaborateur des forces de l’ordre, Dave Robicheaux, philosophe d’une humanité extrême, fait régulièrement « l’expérience de périodes de dépression et de culpabilité qui le laissent rompu ». « Tête de mule », continuellement en proie à ses doutes et ses propres démons,Il flirte dangereusement avec la bouteille et est sans cesse en quête de  vérité.  

Un style singulier,  des personnages authentiques et, surtout, beaucoup d’humanité : James Lee Burke, un « grand » auteur à découvrir !

Mais James Lee Burke n’est pas qu’un écrivain ! Après l'explosion, le 20 avril, d'une plate-forme pétrolière au large de la Louisiane, les Etats-Unis sont confrontés à l'une des pires marées noires de leur histoire, il s'exprime sur la question :
-    Télérama demande à l'auteur de polars James Lee Burke, 73 ans, de parler de ce bout d'Amérique sur lequel il a si souvent écrit.
-    Sur Rue89, James Lee Burke est cinglant : « Obama n'a rien compris à la marée noire ».








Le billet de la semaine

​Democratic Circus


Tombera, tombera pas ? Les citoyens de cette Terre vont-ils devoir assister quatre ans encore aux calembredaines et agressions du politicien le plus puissant et le plus foutraque du monde ? Le suspense grandit à trois semaines du scrutin d'autant que Trump ne quittera pas facilement la piste, sa sortie pourrait même se révéler interminable et explosive. En fait, tout est possible tant le système électoral américain est peu démocratique. Au terme d'une campagne comme d'habitude crapoteuse et noyée sous les dollars, il n'est pas impossible que le suffrage universel soit de nouveau bafoué. En 2000, le démocrate Al Gore,  défenseur du climat, avait gagné mais c'est le républicain Bush le cruche, pyromane au Moyen-Orient, qui avait été élu. En 2016, Trump, bien que battu de 2,7 millions de voix, a gagné. Quoi qu'il arrive, la Trump Parade finale dira beaucoup de l'état de la démocratie outre Atlantique.

Michel Rouger
vocal_001_9.mp3 Vocal 001.mp3  (550.45 Ko)


14/10/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires