Vu, lu, entendu...

25/09/2014

Un nouveau visage pour Altermondes, la revue et le site




Un nouveau visage pour Altermondes, la revue et le site
Lancée il y a neuf ans et devenue rapidement la revue de référence sur la solidarité internationale, Altermondes vient de franchir une étape importante. Fort d'un graphisme rajeuni et d'un contenu à la fois  plus fourni (80 pages au lieu de 48) et enrichi de nouvelles rubriques, Altermondes a décidé d'élargir son public en investissant les kiosques où 20 000 numéros ont été déposés mi-septembre. Le même rajeunissement a été opéré pour le site  sur lequel on trouvera toutes les informations sur ce changement.

Altermondes a pu se lancer dans cette opération grâce au levier que représente pour elle son passage, en mars 2014, en Société coopérative d’intérêt collectif (Scic). Première du genre dans la presse écrite, cette SCIC rassemble des professionnels de l’information, des associations et syndicats, des lectrices et lecteurs et les salariés.

Dans le premier numéro de cette nouvelle formule, la rédaction, autour de David Eloy, présente un 
dossier de seize pages sur les nouvelles formes de l'engagement. À côté de ce dossier, la revue va « à la rencontre de personnes qui, de Lampedusa à Dakar en passant par Tunis et Istanbul, s’engagent à hauteur d’homme » ; publie un grand entretien avec Karim Lahidji de la Ligue iranienne des droits de l’Homme, un reportage sur une expérience de micro-assurance de santé en Inde, une rencontre avec l’artiste sud-africain Brett Bailey, un retour sur les mobilisations étudiantes au Chili, etc.

Autant dire qu'Altermondes, plus que jamais, privilégie 
« le point de vue des sociétés civiles », « donne la parole à celles et ceux que l’on n’entend pas ou peu » , entend briser « une image dépassée du monde où le Nord favorisé vient en aide au Sud défavorisé » Prix de la revue, trimestrielle : 5, 90 €.
 






Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​L'Étranger, toujours

Comme une fatalité. Chaque élection présidentielle apporte sa méprise. Ainsi le jeune Président élu en mai 2017 a aussitôt muté en vieux politicien utilisant les ficelles les plus usées. Revoilà l'immigration. Alors qu'elle n'est pas apparue dans les priorités des Gilets Jaunes et du Grand débat national, le Président pousse le sujet, impose aux députés et sénateurs d'en débattre, empoisonne les esprits en alléguant que le droit d'asile est détourné par des réseaux. L'Étranger pris en otage, toujours. Le président pourrait rappeler les faits. Citer les chiffres réels. Démontrer la capacité d'accueil du pays des Droits de l'homme aujourd'hui parmi les mal classés de l'Union européenne. Souligner que personne ne quitte son pays sans déchirement. Que le migrant arrive exténué, martyrisé en chemin. S'appuyer surtout sur l'esprit d'accueil qui se manifeste dans toute la France. Cela ferait un beau discours politique, qui grandirait le pays  et le candidat à la Présidentielle de 2022 descendu aujourd'hui sur le terrain de l'extrême droite pour en faire son seul challenger.

Michel Rouger

07/10/2019

Nono












Partenaires