17/10/2015

« Novlangue : le vrai fardeau de la dette »



Altermondes s’attaque à la langue de bois, à la "novlangue" qui manipule aujourd'hui les esprit. « Les mots que nous utilisons en disent souvent plus que le sens que nous voudrions leur donner, certains finissent même par faire écran de fumée à la réalité qu’ils prétendent décrire. Il en faudrait des bûcherons pour abattre toute cette langue de bois. » 

Franck Lepage, créateur des conférences gesticulées et fervent militant de l’éducation populaire, s’est attelé à la tâche avec son compère Philippe Merlant, journaliste, co-auteur de Médias : la faillite d’un contre-pouvoir (Fayard, 2009). Dans un texte et une courte vidéo, le duo, avec humour et des mots simples, s'attaque ici au discours sur la fameuse dette qui vise « surtout à générer de la culpabilité ».  « L’économie moderne, disent-ils notamment, a dénaturé le sens de la dette (...) nulle part les plans d’austérité imposés au prétexte de (la) rembourser n’ont réussi à la  réduire (...) Et si le vrai fardeau de la dette résidait dans ce système de croyance dont il faudrait pourtant se défaire. »  
 







Le billet de la semaine

Poison


La Justice a enfin tranché. Les laboratoires Servier sont condamnés. Pour la mort de 1 500 à 2 000 personnes empoisonnées par le Mediator et pour les souffrances infligées à des milliers d’autres, ils devront verser quelques heures de leur chiffre d’affaires. Quant aux dirigeants, cadres ou experts accusés, ils sont repartis libres avec leurs gardes du corps dans leurs voitures aux vitres teintées. Plus clément que la procureure, le tribunal leur a épargné la prison ferme. Dans la France du XXIe siècle, les juges, qui envoient le petit peuple à tour de bras dans des prisons indignes, restent pétrifiés à l’idée d’enfermer un puissant dans une cellule aménagée. Inébranlable justice de classe. Un vrai poison dans une société déjà peu confiante envers ses institutions. Pour rattraper l’iniquité, reste plus qu’à décider d’un plan médiator transformant la prison ferme en prison avec sursis pour les milliers de détenus non condamnés pour homicides involontaires. 

Michel Rouger
20210401_poison.mp3 20210401 Poison.mp3  (1.11 Mo)


31/03/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires