Vu, lu, entendu...

09/10/2014

Multinationales écolos ? Le prix Pinocchio est lancé



Multinationales écolos ? Le prix Pinocchio est lancé
Pour la 7° année consécutive, Les Amis de la Terre, en partenariat avec le CRID et Peuples Solidaires organisent le Prix Pinocchio du développement durable : le prix, pour résumer, distingue des grandes entreprises qui, dans ce domaine, font l'inverse de ce qu'elles prétendent pour soigner leur communication. Ce sont les internautes qui sélectionnent les plus gros décalages, à leurs yeux, entre les beaux discours et la réalité.
 
Les nominés sont connus et répartis dans trois catégories :
 
« Plus vert que vert » (la campagne de communication la plus trompeuse au regard des activités réelles). Nominés : EDF en Serbie, Pur Projet dans les Andes, GDF-Suez.
 
« Une pour tous, tout pour moi ! » (la politique la plus agressive en terme d’appropriation, de surexploitation ou de destruction des ressources naturelles). Nominés : Shell, Total, le Crédit Agricole. 
 
« Mains sales, poches pleines » (la politique la plus opaque au niveau financier). Nominés : Perenco, Samsung, la société Lyon-Turin Ferroviaire.
 
Les lauréats seront connus lors d'une cérémonie à Paris le 18 novembre. 








Le billet de la semaine

​Séparatisme


Séparez les ! Avec le projet de loi contre le séparatisme arrivé lundi devant les députés, le pays de la laïcité est reparti depuis l'automne dans une guerre des religions, son démon favori, sachant que le camp ultra-laïque a lui aussi ses dogmes, ses clercs et ses inquisiteurs. C'est surtout lui qui exhale chaque semaine un peu plus une désagréable odeur d'intolérance, celle qui nourrit les extrémismes que l'on prétend combattre, cette fois l'islamisme radical. Certaines attaques rappellent les vieilles outrances. Le ministre Blanquer accuse les universités d'islamo-gauchisme comme Clémenceau traitait Briand et Jaurès de « socialos-papalins ». Heureusement, en 1905, les deux grands négociateurs et pacificateurs ont gagné la bataille, celle de la liberté. Pas facile d'être à leur hauteur, plus simple de rester à celle d'un Sarkozy. 

Michel Rouger
separatisme.mp3 Séparatisme.mp3  (1.45 Mo)


19/01/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires