Lu, vu, entendu... Migrants

Expo : bande dessinée et immigration


22/10/2013



Expo : bande dessinée et immigration
Le Musée de l'Histoire et de l'Immigration, à Paris, présente depuis le 16 octobre et jusqu'au 27 avril 2014, une exposition intitulée « Des histoires dessinées entre ici et ailleurs (1913 - 2013)  ».

Plus de 400 pièces et documents originaux, planches de bande dessinée, esquisses et croquis préparatoires, films d’animation, entretiens filmés et autres photographies et documents d’archives, ont été réunis.
 
Les auteurs des albums sont d’origine italienne, sénégalaise, algérienne, portugaise, vietnamienne venus vivre et travailler en France, ou bien émigrés ou fils d'immigrés européens partis aux États-Unis.Les albums peuvent être aussi des récits de vie réels ou imaginaires (Aya de Yopougon, Abdulah, Petit Polio, Bouzid, Jiggs, Igor, Malamine, Bilel, Louis le Portugais…).
 
 Trois séquences rythment le parcours : la première étudie les trajectoires spectaculaires de certains auteurs ; la deuxième envisage les enjeux de la représentation de cette question sensible et le choix des genres utilisés ;  la troisième s'attarde sur la figure du migrant et analyse les constantes de représentation des différentes phases migratoires.

Lire aussi Dessine-moi un immigré sur Slate Afrique

Au Palais de la Porte Dorée, du mardi au vendredi de 10  h à 17 h30. Samedi et dimanche de 10 h à 19 h
 





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 11 Novembre 2015 - 17:23 Jungle de Calais : soutien à Rob Lawrie

Dimanche 8 Novembre 2015 - 11:59 Migrants : le Journal des Jungles N° 5 est paru

Vendredi 25 Septembre 2015 - 11:21 Réfugiés : le coup de colère du Secours Catholique



Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Peste moderne

Pas de pesticide pour elle. Apparue en Occident par un mélange de productivisme et d'argent fou, devenue rapidement un fléau planétaire, la pac, la peste agrochimique, est d'autant plus redoutable qu'elle a, avant d'empoisonner les agriculteurs et ouvriers qui la côtoient ou contaminer la chaîne alimentaire de la terre à l'assiette, infecté gravement les esprits. Pour les paysans qu'elle a sortis de la misère il y a un demi-siècle, elle reste une croyance exploitée sans vergogne par des prêcheurs mercantiles qui les poussent à surproduire avec l'appui de la FNSEA, cet étrange syndicat qui détruit ses propres adhérents, et celui de l'Union européenne qui s'est toujours couchée jusqu'ici devant le monstre Bayer-Monsanto et autres  empoisonneurs. Contre la peste agrochimique et les multiples maux des industries cyniques, un seul traitement : une double dose massive de mouvement citoyen et de courage politique. Il en existe des stocks inemployés.

Michel Rouger

19/10/2017

Nono