Lu, vu, entendu... Migrants

11/11/2015

Jungle de Calais : soutien à Rob Lawrie



« Pas besoin de me dire que je suis un idiot, a-t-il déclaré à la BBC selon Libération, je le sais déjà. J’ai fait une erreur, je n’ai aucun doute là-dessus, et je m’excuserai devant le juge (….) Je dis : « "j’ai pris la mauvaise voie, trouvons la bonne"». Rob Lawrie, un Britannique de 49 ans, risque cinq ans de prison pour avoir tenté de ramener clandestinement à Leeds une petite afghane de 4 ans bloquée dans la « jungle » de Calais.

Après avoir résisté aux demandes insistantes du père de la petite, il avait fini par céder. Une pétition de soutien a été lancée sur change.org demandant à la justice française d’abandonner les poursuites. 





1.Posté par yvanne menetrier le 14/01/2016 11:30
Good luck for Rob , I do hope that the french justice will be lenient . (I'm french)

2.Posté par Joly alain le 14/01/2016 15:17
T'es un mec, mon gars, un vrai, de ceux dont on a vraiment besoin. Tu risque 5 ans, soit infiniment plus qu'un voyou qui a brutalisé une petite vieille. Si tu étais condamné, ne fais pas appel; va au gnouf la tête haute; ils feront de toi un symbole qui leur restera dans la gorge!
Merci de ce que tu as fait.







Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires