Lu, vu, entendu... Migrants

Jungle de Calais : soutien à Rob Lawrie


11/11/2015



« Pas besoin de me dire que je suis un idiot, a-t-il déclaré à la BBC selon Libération, je le sais déjà. J’ai fait une erreur, je n’ai aucun doute là-dessus, et je m’excuserai devant le juge (….) Je dis : « "j’ai pris la mauvaise voie, trouvons la bonne"». Rob Lawrie, un Britannique de 49 ans, risque cinq ans de prison pour avoir tenté de ramener clandestinement à Leeds une petite afghane de 4 ans bloquée dans la « jungle » de Calais.

Après avoir résisté aux demandes insistantes du père de la petite, il avait fini par céder. Une pétition de soutien a été lancée sur change.org demandant à la justice française d’abandonner les poursuites. 






1.Posté par yvanne menetrier le 14/01/2016 11:30
Good luck for Rob , I do hope that the french justice will be lenient . (I'm french)

2.Posté par Joly alain le 14/01/2016 15:17
T'es un mec, mon gars, un vrai, de ceux dont on a vraiment besoin. Tu risque 5 ans, soit infiniment plus qu'un voyou qui a brutalisé une petite vieille. Si tu étais condamné, ne fais pas appel; va au gnouf la tête haute; ils feront de toi un symbole qui leur restera dans la gorge!
Merci de ce que tu as fait.



Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​2018, la révolte

2018 s'achève et il en restera surtout, non pas la victoire de footballeurs millionnaires, mais la révolte des invisibles qui, soudain, n'ont plus supporté de courber l'échine devant les inégalités brutales économiques et sociales imposée par le pouvoir absolu de l'argent. Il y a cinquante ans, la révolte ouvrière et étudiante contre une société archaïque inaugurait quinze années de transformations profondes, notamment la libération des femmes. Après les “évènements de 68”, les “évènements de 2018” ? La révolte des Gilets Jaunes, largement soutenue par l'opinion, peut-elle annoncer un nouveau moment historique où la réduction des inégalités et la défense de la planète, devenues clairement indispensables et indissociables, seraient devenues priorités politiques ? C'est possible mais il faudra cette fois dominer les démons qui se sont réveillés, ceux de la droite extrême qui rêve, dans tout l'Occident en crise, de ramasser la mise...

Michel Rouger

13/12/2018

Nono