11/11/2015

Jungle de Calais : soutien à Rob Lawrie



« Pas besoin de me dire que je suis un idiot, a-t-il déclaré à la BBC selon Libération, je le sais déjà. J’ai fait une erreur, je n’ai aucun doute là-dessus, et je m’excuserai devant le juge (….) Je dis : « "j’ai pris la mauvaise voie, trouvons la bonne"». Rob Lawrie, un Britannique de 49 ans, risque cinq ans de prison pour avoir tenté de ramener clandestinement à Leeds une petite afghane de 4 ans bloquée dans la « jungle » de Calais.

Après avoir résisté aux demandes insistantes du père de la petite, il avait fini par céder. Une pétition de soutien a été lancée sur change.org demandant à la justice française d’abandonner les poursuites. 




1.Posté par yvanne menetrier le 14/01/2016 11:30
Good luck for Rob , I do hope that the french justice will be lenient . (I'm french)

2.Posté par Joly alain le 14/01/2016 15:17
T'es un mec, mon gars, un vrai, de ceux dont on a vraiment besoin. Tu risque 5 ans, soit infiniment plus qu'un voyou qui a brutalisé une petite vieille. Si tu étais condamné, ne fais pas appel; va au gnouf la tête haute; ils feront de toi un symbole qui leur restera dans la gorge!
Merci de ce que tu as fait.







Le billet de la semaine

​Bolloré en Indochine


Frappé en ce moment par la fuite de journalistes craignant de subir à leur tour, avec l’intrusion du Groupe Bolloré, la dérive droitière de Cnews, le journal L’Express va pouvoir au moins, dans un premier temps, conter les belles histoires du dit Groupe. La dernière se passe au Cambodge. Par amour du caoutchouc, le groupe  français accapare en 2008 des terres ancestrales de l’ethnie Bunong et y plante des hévéas. En 2015, des paysans se rebellent. Suivent divers épisodes. Le dernier a eu lieu le 2 juillet devant le tribunal de Nanterre et a été marqué par une belle victoire du droit français : celui de Bolloré contre les paysans cambodgiens incapables, ces indigènes, de fournir des droits de propriétés en bonne et due forme. Pour prix de leur toupet, ils devront payer en outre une indemnité de procédure au planteur français. L’avocat des Bunongs a aussitôt fait appel. Suspense. Le prochain épisode de Bolloré en Indochine sera à suivre, dans L’Express bien sûr. 

Michel Rouger
20210708_bollore_en_indochine.mp3 20210708 Bolloré en Indochine.mp3  (1.17 Mo)


08/07/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires