07/02/2012

Les amoureux au ban public



Lancé par la CIMADE, le mouvement des « Amoureux au ban public » interpelle les pouvoirs publics et les citoyens sur les problèmes que rencontrent les couples franco-étrangers pour accéder à une vie familiale normale. Au nom de la lutte contre les mariages blancs et celle de la maîtrise de l'immigration familiale, le durcissement des politiques s'accentue d'année en année.

Nicolas Ferran, un des initiateurs du mouvement, a réalisé un documentaire qui raconte quel est le parcours du combattant pour se marier en France, faire reconnaître un mariage célébré à l'étranger, obtenir un visa pour la France ou bénéficier d'un titre de séjour. 

Avec beaucoup d'émotion, les treize couples interrogés racontent leur peur de l'arrestation à domicile, le risque d'expulsion, le dévoilement de leur intimité, les interrogatoires. C'est leur lot quotidien mais, pour nous spectateurs, la révélation d'une mise au ban des couples franco-étrangers de notre pays.

Le film a été auto-produit et il n'a pas de distributeur. Vous pouvez  organiser une projection publique dans votre ville ou le commander en prenant contact auprès de Nicolas Ferran.










Le billet de la semaine

Dimanche soir


Ainsi, avançant l’été d’une journée, le gouvernement nous permet de fêter jusqu’au bout de la nuit le dimanche électoral. A quatre jours du scrutin, cette largesse ne peut que ravigoter les candidats Marcheurs qui ont dû mal à masquer leur gêne devant le mauvais coup porté à la Loi Molac et à diverses volontés populaires. Elle devrait permettre aussi aux présidents, secrétaires et assesseurs des bureaux de vote de célébrer autour d’un pot bien mérité un engagement citoyen qui fait bien défaut à chaque rendez-vous électoral. Car la démocratie, frappée par l'abstention, pourrait bien, elle, ne pas être à la fête dimanche soir. 

Michel Rouger
20210617_dimanche_soir.mp3 20210617 dimanche soir.mp3  (787.06 Ko)


17/06/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires