05/01/2016

​Edition solidaire : les « Cartoneras » sont arrivées en France



Kartocéros, à Clermont-Ferrand
Kartocéros, à Clermont-Ferrand
« A la suite de la crise économique de 2001 en Argentine, raconte Caroline Venaille sur le site des jeunes de l'Économie sociale et solidaire Say Yess, les « cartoneros », ramasseurs de carton dans les poubelles, se multiplient à Buenos Aires. En 2003, un éditeur décide de leur acheter directement le carton pour relier ses livres avec des couvertures peintes. Depuis, le concept de la coopérative autogérée Eloísa Cartonera s’est multiplié » (…) Et il est arrivé en France. Caroline Venaille présente deux « cartoneras » françaises : Kartocéros à Clermont-Ferrand et La Marge à Angers. 








Le billet de la semaine

​Bolloré en Indochine


Frappé en ce moment par la fuite de journalistes craignant de subir à leur tour, avec l’intrusion du Groupe Bolloré, la dérive droitière de Cnews, le journal L’Express va pouvoir au moins, dans un premier temps, conter les belles histoires du dit Groupe. La dernière se passe au Cambodge. Par amour du caoutchouc, le groupe  français accapare en 2008 des terres ancestrales de l’ethnie Bunong et y plante des hévéas. En 2015, des paysans se rebellent. Suivent divers épisodes. Le dernier a eu lieu le 2 juillet devant le tribunal de Nanterre et a été marqué par une belle victoire du droit français : celui de Bolloré contre les paysans cambodgiens incapables, ces indigènes, de fournir des droits de propriétés en bonne et due forme. Pour prix de leur toupet, ils devront payer en outre une indemnité de procédure au planteur français. L’avocat des Bunongs a aussitôt fait appel. Suspense. Le prochain épisode de Bolloré en Indochine sera à suivre, dans L’Express bien sûr. 

Michel Rouger
20210708_bollore_en_indochine.mp3 20210708 Bolloré en Indochine.mp3  (1.17 Mo)


08/07/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires