11/11/2015

​« Zéro chômeur de longue durée » : large accord



A la quasi-unanimité (174 voix pour, une seule abstention), le Conseil économique, social et environnemental (CESE), l’organe de la société civile (patronat, syndicats, associations…) a donné un avril favorable le 10 novembre à l’expérimentation « Territoires zéro chômeur de longue durée ». Dans son avis, le CESE « partage l’ambition du projet qui repose sur la reconnaissance et la mise en œuvre des compétences des personnes durablement privées d’emploi. En explorant la voie du développement d’activités nouvelles à l’échelle locale, l’expérimentation s’inscrit dans un volontarisme de nature à fédérer l’ensemble des acteurs contre le découragement qui prévaut habituellement face au chômage de longue durée. »

Soulignant « deux atouts principaux », l’expérimentation de solutions nouvelles « sans prendre le risque d’une remise en cause non maîtrisée de l’existant » et le fait de parier « sur la volonté collective des acteurs territoriaux », le Conseil note aussi divers points de vigilance (respect du CDI, financement, évaluation…)

Le mouvement ATD Quart Monde, chef de file de l’opération, mobilise de son côté avant la discussion de la proposition de loi socialiste qui doit intervenir à l’Assemblée le 25 novembre. Il propose aux citoyens d’écrire à leurs élus avec un modèle de lettre que l’on trouve sur le site. En outre, un rassemblement est organisé le 25 novembre aux Invalides. 








Le billet de la semaine

Poison


La Justice a enfin tranché. Les laboratoires Servier sont condamnés. Pour la mort de 1 500 à 2 000 personnes empoisonnées par le Mediator et pour les souffrances infligées à des milliers d’autres, ils devront verser quelques heures de leur chiffre d’affaires. Quant aux dirigeants, cadres ou experts accusés, ils sont repartis libres avec leurs gardes du corps dans leurs voitures aux vitres teintées. Plus clément que la procureure, le tribunal leur a épargné la prison ferme. Dans la France du XXIe siècle, les juges, qui envoient le petit peuple à tour de bras dans des prisons indignes, restent pétrifiés à l’idée d’enfermer un puissant dans une cellule aménagée. Inébranlable justice de classe. Un vrai poison dans une société déjà peu confiante envers ses institutions. Pour rattraper l’iniquité, reste plus qu’à décider d’un plan médiator transformant la prison ferme en prison avec sursis pour les milliers de détenus non condamnés pour homicides involontaires. 

Michel Rouger
20210401_poison.mp3 20210401 Poison.mp3  (1.11 Mo)


31/03/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires