Vu, lu, entendu... Travail

20/09/2011

Un jeu vidéo pour découvrir ses droits



Un jeu vidéo pour découvrir ses droits
Les jeunes ne se syndiquent plus et restent isolés face aux difficultés du monde du travail. Pour les sensibiliser au dialogue social au sein de l'entreprise et à la défense de leurs droits, la FGMM-CFDT  (Fédération des mines et de la métallurgie) a lancé un jeu en ligne intitulé « My job aventure ». 

C'est un serious game, en ligne depuis le 1er mai dernier, accessible sur le net, la version sur Facebook permettant de partager les scores. Vrai jeu vidéo avec une intention pédagogique, il concerne aussi bien le débutant sur le marché de l'emploi que le salarié confirmé.  

Le joueur est plongé dans le quotidien d'une PME, AéroTaf. Il va être confronté aux problèmes habituels pour lesquels il devra faire les bons choix, avec l'aide de trois jokers vidéo, des délégués syndiquaux qui vont le mettre sur la piste de la bonne réponse. Le jeu permet de plonger de façon ludique dans les conventions collectives ou les dispositions législatives qui protègent les salariés. Il permet aussi d'envisager des stratégies face à l'employeur si celui-ci, par exemple, propose une offre d'emploi transformée en CDD à la place d'un CDI ou change les dates de vacances.
 
De jeunes secrétaires fédéraux ont participé à l'élaboration du jeu et il a été testé par de jeunes militants. La conception et le développement ont nécessité un an de travail avec les spécialistes Mediatools et Woomet. 
 
Pour découvrir le jeu :
majobaventure.fr

Eloïse Guesde, responsable des ressources humaines « fictive » d'AéroTaf tient un blog pour faire découvrir le jeu, donner des astuces et informer sur les mises à jour

Elle anime aussi la page « Fans » du jeu sur Facebook et est présente sur les réseaux sociaux comme Twitter, Viadeo et Linkedin.
 






Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

Violence d’État

Réalisant sans coup férir le vœu du Président de rendre le pays « plus humain » en 2020, trois policiers ont interpellé le 3 janvier à Paris un coursier à scooter, Cédric Chouviat, 42 ans, père de 5 enfants, et l’ont asphyxié par un plaquage ventral complété par une fracture du larynx. Mourir lors d’un contrôle routier… Les années se suivent et se ressemblent. L’année 2019 avait commencé par le coma, le 12 janvier, à Bordeaux, du Gilet Jaune Olivier Beziade, touché en pleine tête par un tir de LBD40, qui a inauguré une année répressive jamais vue dans un mouvement social. Le 21 juillet, à Nantes, les lacrymogènes des CRS ont aussi poussé Steve, 24 ans, dans la Loire. Mourir lors d’une Fête de la musique... La violence d’État ne désarme plus. Car le coupable, bien sûr, est moins le policier frappeur que les autorités qui l’arment, le couvrent, lancent leurs forces au premier attroupement, fût-il festif, pour impressionner, intimider. Quand le libéralisme autoritaire fait du citoyen ordinaire un adversaire... 

Michel Rouger
  

09/01/2020

Nono












Partenaires