Vu, lu, entendu...

05/03/2014

Sur France 3 : « Leçons de vie : dépasser son handicap »



Sur France 3 : « Leçons de vie : dépasser son handicap  »
Vincent, patron d'entreprise tétraplégique, Stéphanie et Sami, futurs parents non-voyants, Jérôme,  Khadija, Marie… Handicapés depuis la naissance, suite à un accident ou une maladie dégénérative, ils et elles ont une envie de vivre plus forte que les limites de leur handicap.

Ils travaillent, attendent un enfant, poursuivent leurs rêves avec une force de caractère qui nous les fait considérer pour ce qu'ils sont et non parce qu'ils sont handicapés.

Vous avez envie d'aller à leur rencontre pour comprendre la réalité de leur handicap ? Andrea Rawlins-Gaston, la réalisatrice de « Leçons de vie : dépasser son handicap  », vous donne rendez-vous lundi 10 mars en prime time (20 h 45) sur France 3. Le film sera ensuite visible sur pluzz.fr. Ce documentaire fera l’objet d’une discussion en direct sur les réseaux sociaux #leçonsdevie et #handicap 

Andréa Rawlins-Gaston travaille à l'agence CAPA. Elle a réalisé d'excellents documentaires sur des sujets sensibles : " Jeunes, seules, sans travail et déjà mères ", " Déni de grossesse ", " Peur sur l'hôpital " et " Mes parents sont homosexuels ".






Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

Liberté

46 jours. Ça fait 46 jours qu’on est assignés, bouclés dans 3,1416 km², sans pouvoir frôler, toucher, embrasser, festoyer, jogger, bicycletter, surveillés par des policiers à pied, à cheval, à vélo, à moto, en auto, en hélico, épiés par des collabos... Y’a que d’aller bosser qui rend libre, chose au reste discutée depuis l’aube de l’humanité. Au moins, nous voilà à J-11 de la semi-liberté conditionnelle. Sauf que le gouvernement continue de bricoler son StopCovid d’apprenti sorcier. Alors là, geste barrière : Stop au StopCovid. Le confiné sur canapé, qui poste à qui veut sa vie privée sur son smartphone, doit cette fois dire non. Non à tous les virus de l’e-surveillance politique qui mutent vite en virus Xi Jinping que la dictature chinoise veut répandre dans les démocraties : il est déjà à Nice… Ne pas sacrifier la Liberté au besoin de sécurité qui se nourrit de toutes nos peurs est un bon sujet de réflexion et d'action pour les 220 jours de semi-liberté qui nous attendent sans doute d’ici le réveillon. Quand enfin on s’embrassera. Bonne Année ! La santé surtout. Et la Liberté. Peut-être...

Michel Rouger

30/04/2020

Nono












Partenaires