Vu, lu, entendu...

Contre l’homophobie, l’union fait la force !


26/03/2015



Contre l’homophobie, l’union fait la force !
Une nouvelle victoire citoyenne !

Après avoir été insultée par un employé de Thalys parce qu’elle embrassait sa petite amie, sur un quai de la gare du nord à Paris, Mirjam s’est plainte sur le site de l’entreprise. Notons que cette dernière avait défilé contre l’homophobie et installé d’immenses publicités gay-friendly dans le métro parisien. Mirjam pensait donc que Thalys allait prendre sa plainte au sérieux. Mais ce ne fut pas le cas. 

Mirjam a alors contacté le site de pétitions All Out pour raconter son histoire et, en deux jours seulement, 60 000 personnes ont signé pour demander à Thalys de défendre l’égalité des droits. All Out a ainsi pu, rapidement, obtenir la réponse suivante : l’entreprise ferroviaire a condamné l’homophobie et a déclaré qu’elle enquêtait sur l’affaire. Puis, le lendemain, elle a accepté de rénover les formations de ses équipes en utilisant l’incident homophobe dont Mirjam a été victime, afin qu’aucun client ne soit plus traité d’une façon si honteuse.

Cet évènement a généré une grande tempête médiatique puisque des journaux de France et d’Europe ont publié des reportages sur cette mobilisation massive : en France, Libération, Le Parisien, L'Express, FranceTVinfo ou encore Le Point en ont parlé. Dans le reste de l'Europe, il a été évoqué en Angleterre dans le Guardian, en Belgique dans le Soir et, en Allemagne, dans Spiegel.
 





Dans la même rubrique :
< >


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​On y croit

« Nous avons besoin de repenser un grand projet social », a dit le Président. Ce n'est pas une blague lancée au téléphone à l'ami Hanouna. Ni un nouveau coup de com'. C'est du sérieux. C'était dimanche soir, aux vœux. « Demandez-vous chaque matin ce que vous pouvez faire pour le pays », a dit aussi notre Kennedy à nous. Et voilà que dès potron-minet chaque Français pense au grand projet social. S'en va lutter contre la stigmatisation des chômeurs et des migrants, les attaques contre les HLM ou l'audio-visuel public. S'en va lutter contre les projets du gouvernement. Pense justice, liberté, égalité, fraternité, écologie pour tous. La bataille des valeurs entre la droite et la gauche, à l'obsolescence programmée, est de nouveau en marche. Des députés marcheurs redeviennent d'ailleurs socialistes. On y croit, Président. C'est promis. Le citoyen français sera ainsi en 2018 : sitôt levé, sitôt debout.

Michel Rouger

04/01/2018

Nono