11/05/2020

" Pourquoi les femmes paient un si lourd tribut"



Capture d'écran YouTube sur un reportage de France 3 Corse ViaStella au service de réanimation du centre hospitalier d’Ajaccio
Capture d'écran YouTube sur un reportage de France 3 Corse ViaStella au service de réanimation du centre hospitalier d’Ajaccio
Sur le HuffPost, Sandra Lorenzo présente un dossier détaillé sur le lourd tribut payé par les femmes face au coronavirus et au confinement. Tout simplement parce qu'elles sont en première ligne dans certains métiers indispensables mais aussi à la maison. Les métiers ?  "90% des caissiers sont des femmes. 87,7% des infirmiers sont des femmes. 90% des aide-soignants sont des femmes. 70,5% des agents d’entretien sont des femmes." 

Les métiers du "care" (en anglais, “prendre soin des autres”) "se caractérisent par des niveaux de salaires bas et une faible reconnaissance de la société à leur égard", souligne Sandra Lorenzo en ajoutant des liens vers des témoignages de deux caissières, d'une infirmière, d'une assistante maternelle, d'une enseignante. 

Les femmes sont aussi en première ligne à la maison, pour les enfants, les courses, et elles sont victimes d'une recrudescence des violences conjugales comme le montrent là aussi plusieurs témoignages. Le dossier n'oublie pas l'engagement bénévole de nombreuses femmes dans la confection de ces masques qui ont tant manqué... 


Nouveau commentaire :







Le billet de la semaine

Bientôt la fête


Tout va s’arranger, si si. Certes, 100 000 familles sont maintenant endeuillées, les hôpitaux restent saturés mais les valides sont piqués à tour de bras et le gouvernement Castex se prépare à rouvrir bars, restos, cinémas, salles de spectacles. Pour mi-mai, a décidé le Président. Heureux gens de Perros-Guirec qui peuvent déjà rêver à leur grande fête démocratique et populaire du 27 juin. Leur double tour électoral et cycliste. Ce jour-là, le vélo va voler au secours de la politique. Les fans du Tour de France vont être drainés vers les urnes des écoles, deux logistiques sont s’unir contre l’abstention. Sans compter qu’il doit bien rester quelques as de la seringue dans les équipes du Tour pour procéder à d’ultimes vaccinations. Pourvu que d’ici là, l’équipe Castex ne fasse pas demi-tour ou rétropédale une nouvelle fois.

Michel Rouger
20210415_bientot_la_fete.mp3 20210415 bientôt la fête.mp3  (900.12 Ko)


15/04/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires