Vu, lu, entendu...

07/03/2013

Le football, au féminin et au masculin



Le football, au féminin et au masculin
Mi-février, Najat Vallaud-Belkacem, la Ministre des droits des femmes, s’est rendue à Toulouse, à la rencontre de Nicole Abar, ancienne internationale de football. Elle préside l'association Liberté aux joueuses. C'est elle qui est à l’origine de la démarche  nationale "l'ABCD de l'égalité".

Ce programme s’adresse à l’ensemble des élèves de la grande section de maternelle au CM2 et à leurs enseignants, et vise à déconstruire des stéréotypes de genre. Actuellement expérimenté dans cinq académies, il sera évalué et généralisé dans toutes les écoles à la rentrée 2014.

Explication

« Dans une vidéo de 2000 qui donnait à voir le contenu du projet “Passe la balle”, que j’avais eu du mal à réaliser en raisons de moyens financiers très limités, j’ai voulu montrer et démontrer qu’il était possible d’agir pour interrompre la reproduction des stéréotypes éducationnels et que l’on pouvait éduquer à l’égalité sur le genre. Quand j’ai pris connaissance du contenu du programme de 3ème génération des droits des femmes, présenté par le Premier ministre et la Ministre des droits des femmes, ce fut pour moi une grande joie. La fusée de ce 3ème millénaire qui se veut plus égalitaire entre les femmes et les hommes comporte 3 étages : le programme “ABCD de l’égalité”, l’éducation sexuelle pour les collégiens et les lycéens et l’égalité professionnelle.  » explique Nicole Abar sur le site d'eveleblog









Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires