Vu, lu, entendu... Travail

Equal Times, le site des travailleurs dans le monde


08/11/2012



Equal Times, le site des travailleurs dans le monde
Equal Times est un site web d’actualité internationale, créé par la Confédération syndicale internationale qui compte 175 millions de membres dans le monde. L'équipe, dirigée par Vittorio Longhi, propose de « s’attaquer aux enjeux auxquels une attention insuffisante est accordée dans les médias traditionnels (...) porte-voix de tous ceux et toutes celles dont les expériences quotidiennes et les opinions sont insuffisamment reflétées, voire absentes des médias internationaux.»

Ce site qui donne la parole aux personnes engagées veut aussi inciter les internautes à agir. Ils sont appelés, en ce moment, à participer à une campagne pour faire respecter le droit des travailleurs au Quatar, pays organisateur de la coupe du monde en 2022.

Equal Times est publié en anglais, français et espagnol.  A lire, par exemple, une enquête sur le travail forcé au Paraguay, l'analyse sur les conséquences du déclin syndical aux USA ou encore les conflits du travail dans l'industrie électronique en Chine.

Equal Times est basé à Bruxelles, avec un réseau mondial de plus de 50 correspondants.
 
 
 
 
 
 





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Octobre 2015 - 06:05 La « grève du chômage » à Pipriac et Mauléon



Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

Dingue

« On met un pognon de dingue dans les minima sociaux et les gens ne s’en sortent pas ! », a pesté mardi Emmanuel Macron dans une vidéo diffusée par l'Elysée le montrant en réunion de travail. Comment c'est qu'il cause, maintenant, not'Jupiter ? La vidéo ne dit pas tout. « On ne mettra pas un radis de plus, aurait-il ajouté, on a déjà lâché un pognon de dingue aux riches pour des clous, pas question de pisser encore dans un violon... » Etc. Etc. Que retenir surtout de cette scène  ? On ne sait pas par quel magie le Président va améliorer le sort des pauvres sans dépenser plus alors que 30 à 50 % des aides ne sont pas utilisées par ceux qui y ont droit. Mais le message est ailleurs. Voyez comme le Président est simple, il parle mal, il ne peut pas être le "président des riches". Le bas peuple y sera-t-il sensible ? Pas sûr. La com' est un truc de dingue. Et qui coûte un peu trop de pognon. 

Michel Rouger

15/06/2018

Nono