Vu, lu, entendu... Justice / Inégalités

14/10/2014

Un site contre le sexisme



Un site contre le sexisme
Le site Macholand a été lancé mardi 14 octobre 2014 à 14h par trois militants Caroline de Haas., l'une des fondatrices d'Osez le féminisme.
 
Drôle et efficace, ce site propose, à chaque personne qui le souhaite, de réagir d'un clic au sexisme  en épinglant pubs, images et propos sexistes vus ou entendus à la télé, dans les journaux, à l’Assemblée nationale, etc. 
 
Ainsi, tout le monde peut dénoncer le sexisme, encore trop souvent présent, en signalant ce qu'il/elle a vu ou entendu et/ou en envoyant un message à ceux qui diffusent des propos machistes. 
 
Il est possible, par exemple, d’envoyer un mail aux 142 députés qui ont soutenu Julien Aubert quand il a insisté pour appeler Sandrine Mazetier « madame le président», alors qu'elle présidait les débats dans l'hémicycle, pour leur préciser qu'aujourd'hui en France on dit madame la présidente. 
 
On peut aussi écrire à la marque de lessive Ariel pour lui signifier qu'au XXIe siècle les papas peuvent et savent aussi faire des lessives, ce qu’a priori Ariel n'a pas encore compris si l’on en croit le site de l'entreprise qui considère que la « lessive en famille » concerne seulement les mamans et leurs enfants et adolescents…

Pour en savoir plus : http://macholand.fr
 










Le billet de la semaine

​Que d'histoires...


Jeudi soir 18 septembre 2010. Un clic et Marcelle, Simon, Francis,  Magali, Vincent... se retrouvent soudain sur le net, partageant passions et combats, idées et énergie. Ils, elles, ont 22 à 88 ans, sont retraité.e.s de La Poste, fermier écolo, éducateur, cheffe d'entreprise, étudiant. Leurs histoires, ordinaires et si peu banales, sont les premières d'une longue série : 478 exactement dix ans plus tard sur le webmagazine, les blogs, les livres, le webdoc. Des centaines de milliers de lecteurs sont passés, se sont arrêtés sur l'une ou l'autre, y ont puisé des moyens pour surmonter le désenchantement ambiant, leur sentiment d'impuissance, imaginer, créer déjà un monde un peu meilleur. Alors, bien sûr, on va continuer. Ces dix ans sont une étape. Un travail est engagé pour consolider économiquement le projet pour le transmettre dans les années prochaines à une génération plus jeune. Cette fois encore, les lectrices et lecteurs, devenus sociétaires, nous y aideront. Et contre les virus qui accablent les humains, Histoires Ordinaires va continuer avec tant d'autres à propager le meilleur des vaccins, l'engagement.

Michel Rouger
vocal_001_13.mp3 Vocal 001.mp3  (695.58 Ko)


19/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires