24/06/2021

Travail et handicap : les sketches de Gérard Lefort changent le regard



20210624_les_sketches_de_gerard_lefort.mp3 20210624 les sketches de Gérard Lefort.mp3  (2.46 Mo)

« Vieux, noir, paraplégique, Gérard Lefort a tout pour vous plaire ! » Ainsi se présente avec humour le conférencier Gérard Lefort lorsqu'il fait face à des chefs d'entreprise. Et de l'humour, il en faut une bonne dose quand on constate à quel point la situation des handicapés au travail est catastrophique : emplois sous-qualifiés ; taux de chômage au plus haut, employeurs qui préfèrent payer une amende plutôt que d'adapter un poste, etc. Pour toutes ces raisons, Gérard Lefort milite pour que l'on porte un autre regard sur le handicap en entreprise.

D'abord instituteur, puis conseiller en formation continue, en 2003, à 47 ans, Gérard Lefort devient paraplégique après un accident de moto. Il reste dans l’Éducation Nationale en tant que chargé de mission pour la sécurité routière où il intervient dans les lycées et les universités. A ce titre, en 2013, il est promu Chevalier de l'Ordre du mérite. A sa retraite, il décide d'être comédien professionnel à plein temps après avoir pratiqué le théâtre en amateur depuis les années 80.

Fort de son expérience dans l'enseignement et de son mental de sportif (ceinture noire, troisième dam de judo avant son accident), il devient président de la Fédération Internationale des Droits de la Personne handicapée, une association basée au Canada. En 2017, il en est le représentant permanent au siège de l'ONU à New-York. Dans le même temps, il fonde aussi le Groupement des Acteurs de Guadeloupe. En 2019, il devient membre de l'Association Française des conférenciers professionnels.

Avec sa conférence-spectacle OVO ( « Osez voir l'opportunité » ) - ovo est aussi "un œuf duquel naîtra votre Poule aux œufs d'or" - il sillonne la France et même l'Europe. A travers quatre sketches, il offre aux managers une autre vision sur le handicap. Il leur propose de ne pas employer un handicapé pour répondre aux quotas de l'entreprise, mais de profiter du potentiel de chacun, en situation de handicap ou pas. Son parcours, sa reconversion, son message sur un ton comique devraient en inspirer pas mal et donner de nouvelles idées à cet univers du travail qui en a bien besoin !

Lydia Goubier

Voir le blog de Gérard Lefort


Nouveau commentaire :







Le billet de la semaine

​Bolloré en Indochine


Frappé en ce moment par la fuite de journalistes craignant de subir à leur tour, avec l’intrusion du Groupe Bolloré, la dérive droitière de Cnews, le journal L’Express va pouvoir au moins, dans un premier temps, conter les belles histoires du dit Groupe. La dernière se passe au Cambodge. Par amour du caoutchouc, le groupe  français accapare en 2008 des terres ancestrales de l’ethnie Bunong et y plante des hévéas. En 2015, des paysans se rebellent. Suivent divers épisodes. Le dernier a eu lieu le 2 juillet devant le tribunal de Nanterre et a été marqué par une belle victoire du droit français : celui de Bolloré contre les paysans cambodgiens incapables, ces indigènes, de fournir des droits de propriétés en bonne et due forme. Pour prix de leur toupet, ils devront payer en outre une indemnité de procédure au planteur français. L’avocat des Bunongs a aussitôt fait appel. Suspense. Le prochain épisode de Bolloré en Indochine sera à suivre, dans L’Express bien sûr. 

Michel Rouger
20210708_bollore_en_indochine.mp3 20210708 Bolloré en Indochine.mp3  (1.17 Mo)


08/07/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires