24/02/2021

Des livres facile à lire et à partager, déficients ou non



Des livres facile à lire et à partager, déficients ou non
livres_faciles_a_lire.mp3 Livres faciles à lire.mp3  (2.86 Mo)

La nécessité rend ingénieux ; Véronique Cantrel peut en témoigner. Son fils, Christophe, est déficient intellectuel. À l’adolescence, alors qu’il apprécie la lecture, Véronique ne trouve pas en littérature de jeunesse de livres qui lui correspondent. Soit le livre est fait pour un adolescent et la lecture s’avère trop difficile. Soit le niveau de lecture ( environ celui du CP ) est correct mais l’histoire n’intéresse pas un jeune de 14 ans. Du coup, elle se dit qu’elle va créer elle-même des livres qui répondent à ses besoins. 

En 2014, une amie biographe, Emmanuelle Kohl, lui écrit dans une version classique «  les aventures de Manon et Lucas, vol de bonbons à la colonie ». Véronique Cantrel transcrit le texte en FALC ( facile à lire et à comprendre ), selon les règles édictées par l’UNAPEI : les phrases sont courtes et simples. Les temps employés sont le plus souvent le présent et le passé composé. Il n’y a pas de pronoms, de périphrases, d’adverbes... Cette adaptation permet à chacun d’avoir accès au Livre quel que soit son niveau de lecture et de compréhension. 

Reste à trouver un éditeur pas frileux pour mettre au jour ce projet hors-norme. Au bout d’un an d’échecs éditoriaux, Véronique Cantrel est prête à renoncer. Elle rencontre alors Alain Potier, président du Lions Club de Rueil-Malmaison, qui lui accorde un budget pour «  des projets visant à encourager la lecture ». Elle crée alors l’association FALEAC qui lui permet l’auto-édition.

En novembre 2015, le livre reçoit le Prix Handi-Livre. Cette soudaine notoriété lui ouvre les portes d’Yvelinédition, qui décide de créer  une collection en FALC pour les 8-20 ans. Les livres se présentent avec un double niveau de lecture : la page de gauche est classique, celle de droite soutient la transcription FALC. Les lettres muettes sont repérées avec une couleur différente et la police d’écriture est adaptée aux dyslexiques. 

Cette collection a trois objectifs : 
- favoriser le partage entre lecteurs déficients intellectuels et non-déficients.
- permettre aux jeunes de progresser en ayant la possibilité de passer d’une page à l’autre. Le plaisir d’arriver au bout d’une histoire bien comprise est en effet très stimulant. 
- enfin, ces livres se veulent des supports de lutte contre l’illettrisme et une aide à l’acquisition du français pour les étrangers (notamment ceux qui n’utilisent pas le même alphabet au départ ) 

À ce jour, Yvelinéditions propose une petite dizaine de titres, et un public de plus en plus large s’y intéresse. Véronique Cantrel est donc parvenue à satisfaire son fils. Dans le même temps, d’autres personnes profitent de ses démarches. C’est facile à comprendre ! 

Lydia Goubier

Des livres facile à lire et à partager, déficients ou non


Nouveau commentaire :







Le billet de la semaine

Fou


C’est fou de voir dans quels égarements conduit la récupération politique du malheur, de l’émotion collective d’un fait divers. Présidents de la République en tête. Courant après Le Pen père et fille, Nicolas Sarkozy s’en était fait une spécialité. Emmanuel Macron vient de sauter dans sa foulée. Le 14 avril, dans l’affaire Halimi,  la Justice a conclu à l’irresponsabilité pénale du meurtrier pris d’une "bouffée délirante" liée au cannabis : aussi sec, le Président de la République a demandé un "changement de la loi au plus vite". A problème de société complexe, réponse réflexe, irrationnelle. On peut se shooter volontairement pour commettre un acte programmé mais dans la plupart des cas l’usage des stupéfiants est lié à d’autres troubles ou à des conditions de vie difficiles voire dramatiques où la responsabilité des gouvernants dépasse celle des individus. Quand on sait que le nombre des malades psychiques en prison est déjà l’un des grands scandales français, ces récupérations électoralistes tiennent quelque part du délire. 

Michel Rouger
20210422_fou.mp3 20210422 Fou.mp3  (1.14 Mo)


22/04/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires