Handicapé·e·s et alors ?

06/02/2020

"Unseen", une BD audio pour les aveugles



"Unseen", une BD audio pour les aveugles
Difficile d’associer Bande dessinée - art visuel par excellence - et cécité. À part Daredevil, héros de comics, et justicier aveugle, les deux mondes semblent aux antipodes. Pourtant, Chad Allen, lui-même non-voyant, est parvenu à réaliser une BD pour aveugles avec une héroïne aveugle « Unseen ».
 
Chad Allen a grandi à Warwick ( Nouvelle-Angleterre). À 15 ans, il apprend qu’il est atteint d’une rétinite pigmentaire et il a 28 ans quand la lumière s’éteint définitivement. Il est à ce moment-là vendeur dans un magasin de magie et poursuit des études. Il passe alors six mois au Colorado Center for The Blind ( Littletown) pour apprendre à vivre sans la vue, assimiler les techniques utiles à son handicap, et surtout regagner sa confiance en lui. 
 
Pendant plusieurs années, il lit en braille  mais les BD de son enfance lui manquent. En 2016, face à l’angoisse que suscite chez lui l’élection présidentielle, il se lance et crée la première Bande Dessinée audio : « j’ai créé Afsana comme une barrière entre mon impuissance et ce qui se passait réellement dans le monde, car elle pouvait faire quelque chose. Elle était méchante. Elle était un assassin ».

"Unseen", une BD audio pour les aveugles

« Handicap ne signifie pas incapacité »

L’expérience auditive est originale, ponctuée de bruits sourds à chaque changement de situation. La narration amène des images mentales à un rythme effréné. En effet, Chad Allen explique dans un article au Los Angeles Times : « Vous ne voyez que l’art avec les yeux. Vous ne voyez rien avec vos yeux. Tout ce que font les yeux, c’est filtrer la lumière. Vous voyez avec votre cerveau et c’est ce que j’essaie d’enseigner aux gens. »

Son héroïne, Afsana n’a pas réellement de super-pouvoirs, mais elle a la capacité de se glisser dans les lieux sans être vue. Pour Chad Allen, cela se justifie par le fait que dans nos sociétés, les personnes handicapées sont souvent invisibles. Elle doit lutter contre un président dictatorial qui rassemble des migrants pour mener des expériences sur le handicap. Afsana doit réussir à détruire son laboratoire.

La BD est sélectionnée pour l’expo «  Self, made » au musée de la science, de l’art et de la perception humaine à l’Exploratium de San Francisco.  La directrice de l’expo s’exprime à ce sujet : «  Le personnage de Chad est écrit pour un public aveugle, mais nous pouvons tous nous identifier à elle parce que nous pouvons nous identifier à l’expérience de la sous-estimation ». Quant à Pamela A., directrice du centre pour aveugles qui avait accueilli Chad, elle  insiste sur l’importance d’une telle œuvre pour le handicap : « Il est très important que les enfants aveugles aient des super-héroïnes et des héros aveugles et que les enfants voyants réalisent que le handicap ne signifie pas incapacité ».

Décidément, «Unseen » est une Bande Dessinée qui fait du bruit !

Lydia Goubier 

Sources : www.unseencomic.com



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique
1 2


Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Fou du Puy

En cet an de grâce 2020, le Président de la République Française a donc offert au vicomte vendéen Philippe Le Jolis de Villiers de Saintignon le privilège d’ouvrir la saison culturelle estivale avec ses troupes médiévales et archaïques en lieu et place des poètes, musiciens, comédiens et autres saltimbanques d’aujourd’hui empêchés. De tout le pays fusent les protestations, bruissent les questions. Pourquoi le vicomte ? Pourquoi cet affront au grand voisin vendéen, le radical Clemenceau, dont le chef de la "guerre" anti-virus dit pourtant aussi s’inspirer ? Le Président communiquant joue avec tous, son Premier ministre, ses députés, ses opposants mais surtout, il est fou du Puy du Fou. Le jeune bourgeois picard adoubé à Paris par un président socialiste mais déplorant l’absence de la "figure du roi ", avait lancé en 2016, visitant le vicomte : "Je ne suis pas socialiste", "je suis Puyfolais". Plus que de Clemenceau, Puyfolais 1er va donc peut-être s’inspirer de Cathelineau ou Charette pour rassembler ses troupes de Marcheurs aujourd’hui quelque peu en désordre.

Michel Rouger

28/05/2020

Nono












Partenaires