Vu, lu, entendu... Maghreb

14/11/2014

Le film « Retour en Algérie » poursuit sa route



Le film « Retour en Algérie » poursuit sa route
« Retour en Algérie »,  le très beau documentaire d’Emmanuel Audrain racontant  le voyage en Algérie d'anciens appelés, leurs rencontres là-bas et leur drame intime, poursuit sa route. Pour le proposer en salle, tous les renseignements sont sur le site Retour en Algérie. Voir aussi notre commentaire lors de la sortie du film en mars 2014.

Voici un programme de projections-débats organisés en Bretagne en présence le plus souvent  du réalisateur et de Simone de Bollardière, participante au film :  

Vendredi 14 : Le Bono, La Luciole

Samedi 15 : Plogoff

Dimanche 16 Novembre : Callac,
Séance :  17h 30
Cinéma : La belle équipe

Lundi 17 Novembre : Plestin Les Grèves
Séance :  17h30  20h30
Cinéma : Le Douron

Mardi 18 Novembre : Inzinzac Lochrist
Séance :  15h, Ciné Sénior
Cinéma : Vulcain

Jeudi 20 Novembre : Quimper
Séance :  20h
Cinéma : Quai Dupleix

Vendredi 21 : Poullaouen

Samedi 22 : Plouguerneau

Dimanche 23 Novembre : Quimper
Séance :  17h
Cinéma : Quai Dupleix

Mardi 25 Novembre : Moëlan
Séance :  20h 30
Cinéma : Kerfany

Jeudi 4 décembre : Lorient
Séance :  20h 30
Cinéville

Vendredi 5 décembre : Auray
Séance : 20h 30
Cinéma Les Arcades

Jeudi 11 décembre : Vannes
Cinéville Garenne

Vendredi 12 décembre : Etel
Séance : 20h 30
Cinéma La Rivière

Le film sera aussi samedi 29 et dimanche 30 Novembre à l’Ile d’Yeu au Mois du Doc .








Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires