Vu, lu, entendu... Maghreb

Huile d'Argan : c'était un beau projet...


09/08/2012



Huile d'Argan : c'était un beau projet...
Construite pour améliorer la situation des femmes rurales marocaines et le développement durable d'une production locale protégée en la valorisant sur les marchés européens, la filière Argan fait vivre aujourd'hui deux millions de personnes. L’Union européenne y a injecté 6 millions d’euros entre 2003 et 2010, aux côtés de la coopération allemande et de l’ONG Oxfam.

Mais le système, basé sur les coopératives de femmes, a peu à peu dérivé. Sur 150 coopératives, aujourd’hui, une trentaine seulement a réellement un fonctionnement coopératif ;  les firmes de cosmétiques se sont mises à exploiter le filon... Le gouvernement marocain tente, lui, de reprendre la main. Un article documenté de Magali Reinert à lire sur Novethic






Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​So frenglish, n'est-il pas ?

My God ! Pas de Digital Tech Conference, pour moi, ce 30 novembre à Rennes. J'ai zappé Book your pass ! Le Pass XL pour le cocktail VIP, bof. C'est surtout que je loupe les battles d'une trentaine de speakers sur les sujets les plus hype du numérique : côté DigitalFood, l'arrivée de la food robolution et plus encore côté DigitalLove cette question stimulante : "Est-ce que les innovations du type sex dolls et sex robots sont réellement le futur du sexe ?"  Avec la coordinatrice du SexTechLab, premier hackaton sextech organisé à Paris l'an dernier. Moi qui me rêvais un peu in, me voilà out, exclu, sans avenir, à la porte du nouveau monde américain, condamné à parler, m'habiller, manger, penser français comme d'autres hier breton, berbère ou wolof. Condamné, pour oublier, à écouter  un disque inusable de Boris Vian. 

Michel Rouger

29/11/2018

Nono