Vu, lu, entendu… Moyen-Orient

04/02/2011

La Révolution peut se passer d'Internet...


On a beaucoup parlé de la "Révolution Web 2.0", en Tunisie comme en Egypte. Mais Internet n'est qu'un outil: quand le pouvoir égyptien a bloqué les réseaux, il n'a pas stoppé la Révolution...


La Révolution peut se passer d'Internet...
Orange, Vodaphone et Telefonica ont dû interrompre «sous la contrainte»  toutes les liaisons téléphoniques mobiles en Egypte pour, ont-elles dit, «assurer la sécurité de leurs employés» !

 «L'engagement de Vodafone dans divers domaines, comme la protection de l'enfance ou les droits des employés lui a valu la première place des entreprises responsables dans le monde en 2006, souligne Youphil. Cinq ans plus tard, en Egypte, elle coupe des millions d’abonnés de communication sous la pression d'un dictateur, pendant plus de 24 heures.» 
De son côté, Orange se dit très "attaché à la liberté des communications". Mais pendant ce même laps de temps, ce sont 26 millions d’abonnés téléphoniques qui ne peuvent utiliser ses services dans le pays. C'est sûr, la politique sociale de ces entreprises a aussi été bouleversée par ces évènements. A lire sur Youphil .









Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires