17/04/2014

Présenter sa thèse en 180 secondes!



Le site My Science Work met l'accent sur une pratique en plein développement dans plusieurs universités prestigieuses du monde entier : demander aux étudiant de "pitcher" le sujet et les conclusions de leurs thèses dans un temps très court, à l'instar du concours Concours 2013 Votre soutenance en 180 secondes.

Faire court et synthétique est un impératif récurent de notre société productiviste. Mais toute pensée complexe peut-elle se contracter ? Le vieil  adage "ce qui se conçoit bien s'énonce clairement peut-il se résumer à l'impératif "faites court".

En même temps veiller à l'accessibilité au texte, à la pensée, à la science, à la connaissance est un impératif démocratique et pour cela il est utile de mobiliser tous les ressorts d'une communication pédagogique efficace. " Ces présentations, conclut My Science Work, sont des exercices qui complètent la formation doctorale. Synthétiser, vulgariser, tenir en haleine une assemblée sont autant d’aspects souvent négligés dans le cadre académique. Ils permettent aux thésards d’acquérir ou de fortifier des compétences professionnelles de nos jours précieuses".
 



1.Posté par m.a. le 19/04/2014 10:17 (depuis mobile)
Une recherche ne peut pas se passer d''une démarche... Et donc de temps dans sa présentation. Pour rendre les travaux plus accessibles, que les chercheurs commencent par utiliser un vocabulaire accessible... Et que les éditeurs fassent des efforts..







Le billet de la semaine

Poison


La Justice a enfin tranché. Les laboratoires Servier sont condamnés. Pour la mort de 1 500 à 2 000 personnes empoisonnées par le Mediator et pour les souffrances infligées à des milliers d’autres, ils devront verser quelques heures de leur chiffre d’affaires. Quant aux dirigeants, cadres ou experts accusés, ils sont repartis libres avec leurs gardes du corps dans leurs voitures aux vitres teintées. Plus clément que la procureure, le tribunal leur a épargné la prison ferme. Dans la France du XXIe siècle, les juges, qui envoient le petit peuple à tour de bras dans des prisons indignes, restent pétrifiés à l’idée d’enfermer un puissant dans une cellule aménagée. Inébranlable justice de classe. Un vrai poison dans une société déjà peu confiante envers ses institutions. Pour rattraper l’iniquité, reste plus qu’à décider d’un plan médiator transformant la prison ferme en prison avec sursis pour les milliers de détenus non condamnés pour homicides involontaires. 

Michel Rouger
20210401_poison.mp3 20210401 Poison.mp3  (1.11 Mo)


31/03/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires