Vu, lu, entendu...

17/04/2014

Présenter sa thèse en 180 secondes!



Le site My Science Work met l'accent sur une pratique en plein développement dans plusieurs universités prestigieuses du monde entier : demander aux étudiant de "pitcher" le sujet et les conclusions de leurs thèses dans un temps très court, à l'instar du concours Concours 2013 Votre soutenance en 180 secondes.

Faire court et synthétique est un impératif récurent de notre société productiviste. Mais toute pensée complexe peut-elle se contracter ? Le vieil  adage "ce qui se conçoit bien s'énonce clairement peut-il se résumer à l'impératif "faites court".

En même temps veiller à l'accessibilité au texte, à la pensée, à la science, à la connaissance est un impératif démocratique et pour cela il est utile de mobiliser tous les ressorts d'une communication pédagogique efficace. " Ces présentations, conclut My Science Work, sont des exercices qui complètent la formation doctorale. Synthétiser, vulgariser, tenir en haleine une assemblée sont autant d’aspects souvent négligés dans le cadre académique. Ils permettent aux thésards d’acquérir ou de fortifier des compétences professionnelles de nos jours précieuses".
 




1.Posté par m.a. le 19/04/2014 10:17 (depuis mobile)
Une recherche ne peut pas se passer d''une démarche... Et donc de temps dans sa présentation. Pour rendre les travaux plus accessibles, que les chercheurs commencent par utiliser un vocabulaire accessible... Et que les éditeurs fassent des efforts..







Le billet de la semaine

​Democratic Circus


Tombera, tombera pas ? Les citoyens de cette Terre vont-ils devoir assister quatre ans encore aux calembredaines et agressions du politicien le plus puissant et le plus foutraque du monde ? Le suspense grandit à trois semaines du scrutin d'autant que Trump ne quittera pas facilement la piste, sa sortie pourrait même se révéler interminable et explosive. En fait, tout est possible tant le système électoral américain est peu démocratique. Au terme d'une campagne comme d'habitude crapoteuse et noyée sous les dollars, il n'est pas impossible que le suffrage universel soit de nouveau bafoué. En 2000, le démocrate Al Gore,  défenseur du climat, avait gagné mais c'est le républicain Bush le cruche, pyromane au Moyen-Orient, qui avait été élu. En 2016, Trump, bien que battu de 2,7 millions de voix, a gagné. Quoi qu'il arrive, la Trump Parade finale dira beaucoup de l'état de la démocratie outre Atlantique.

Michel Rouger
vocal_001_9.mp3 Vocal 001.mp3  (550.45 Ko)


14/10/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires