Vu, lu, entendu...

27/09/2012

Gagner ensemble, un sacré challenge



Gagner ensemble, un sacré challenge
Et si on essayait de jouer pour gagner ensemble ? Les joueurs invétérés font déjà la grimace rien qu'à l'idée. Pouah ! à quoi servirait-il de se défoncer comme un malade pour ne retirer aucun profit de l'énergie dépensée, il faut être maso.

Gagner tout seul, c'est remporter la victoire sur les autres, plus faibles, seul contre tous. C'est montrer son intelligence, sa ruse, ses stratégies pour réduire le reste du groupe à néant. Seul contre le reste du monde.

Gagner ensemble ? Faut-il moins de ruse, d'intelligence et de stratégies ? que nenni ! Peut-être en faut-il plus ? car si elles ne se tricotent pas avec la ruse, l'intelligence et les stratégies de l'autre, elles sont inopérantes. Ecoute, respect, esprit critique et constructif, solidarité, gestion du conflit, efficacité : c'est en prime !

Tout le monde gagne ou personne ne gagne. C'est tout bon pour les mauvais perdants !
 
 

Gagner ensemble, un sacré challenge

Il y a du choix

Plusieurs sites proposent des jeux coopératifs et le matériel qui va avec comme Non-Violence Actualité, spécialisé dans la prévention des violences de proximité et qui propose formation et outils sur la communication, l'écoute, la gestion des conflits, la médiation, l'action non-violente, la coopération…

L'office Central de la Coopération à l'Ecole ( OCCE ), créé en 1928 par des militants convaincus que l'école est un lieu où doit s'enseigner la coopération, dispose d'un centre de ressource important en documentation et fiches pédagogiques. L' ICCEM ( Pédagogie Freinet ) propose également des fiches intéressantes

Le site et le magasin Casse-noisette à Bruxelles proposent une gamme de jeux d'intérieur et de plein air, assortie de critiques et de réflexion. 

Il existe certainement beaucoup d'autres initiatives pédagogiques pour les lieux éducatifs, des idées géniales développées en famille, des fêtes où on "gagne et perd ensemble" :  n'hésitez pas à communiquer vos informations en remplissant la case commentaire ci-dessous.
 
 








Le billet de la semaine

​Les Martiens


« Nous y sommes ! Nous voilà ! », a tweeté Emmanuel Macron. Où donc ? C’était le jeudi 18 février peu avant 22 h. Le président français semblait revenu de Mars avec l’astromobile Perseverance. C’était comme s’il avait planté notre drapeau là-bas. Certes, il se trouvait devant un écran mais c’est l’imaginaire qui compte. Quel voyage ! L’homme (moins la femme) sera toujours ainsi à la conquête de l’extrême, des sommets aux abysses, la chevauchée la plus fantastique restant bien sûr la Conquête de l’Ouest. Car notre trip vers Mars semble au XXIe ce que la Ruée vers l’or fut au XIXe. La Starship, la fusée d’Elon Musk, le fantasque milliardaire, est notre cheval. Musk ne pourra pas envoyer des humains sur la Planète Rouge avant longtemps mais peu importe. Le principal est comment exploiter Mars, comment faire du business. Et comment rendre supportable l’insupportable. Oublier la Terre qui se déglingue. Quoi qu’il en coûte. Une chose est certaine : de la planète humaine, tous les Musk du monde ont déjà décollé. 

Michel Rouger
les_martiens.mp3 Les martiens.mp3  (1.15 Mo)


24/02/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires