27/09/2012

Gagner ensemble, un sacré challenge



Gagner ensemble, un sacré challenge
Et si on essayait de jouer pour gagner ensemble ? Les joueurs invétérés font déjà la grimace rien qu'à l'idée. Pouah ! à quoi servirait-il de se défoncer comme un malade pour ne retirer aucun profit de l'énergie dépensée, il faut être maso.

Gagner tout seul, c'est remporter la victoire sur les autres, plus faibles, seul contre tous. C'est montrer son intelligence, sa ruse, ses stratégies pour réduire le reste du groupe à néant. Seul contre le reste du monde.

Gagner ensemble ? Faut-il moins de ruse, d'intelligence et de stratégies ? que nenni ! Peut-être en faut-il plus ? car si elles ne se tricotent pas avec la ruse, l'intelligence et les stratégies de l'autre, elles sont inopérantes. Ecoute, respect, esprit critique et constructif, solidarité, gestion du conflit, efficacité : c'est en prime !

Tout le monde gagne ou personne ne gagne. C'est tout bon pour les mauvais perdants !
 
 

Gagner ensemble, un sacré challenge

Il y a du choix

Plusieurs sites proposent des jeux coopératifs et le matériel qui va avec comme Non-Violence Actualité, spécialisé dans la prévention des violences de proximité et qui propose formation et outils sur la communication, l'écoute, la gestion des conflits, la médiation, l'action non-violente, la coopération…

L'office Central de la Coopération à l'Ecole ( OCCE ), créé en 1928 par des militants convaincus que l'école est un lieu où doit s'enseigner la coopération, dispose d'un centre de ressource important en documentation et fiches pédagogiques. L' ICCEM ( Pédagogie Freinet ) propose également des fiches intéressantes

Le site et le magasin Casse-noisette à Bruxelles proposent une gamme de jeux d'intérieur et de plein air, assortie de critiques et de réflexion. 

Il existe certainement beaucoup d'autres initiatives pédagogiques pour les lieux éducatifs, des idées géniales développées en famille, des fêtes où on "gagne et perd ensemble" :  n'hésitez pas à communiquer vos informations en remplissant la case commentaire ci-dessous.
 
 








Le billet de la semaine

Surprise !


Se’praaïz ! disons car il s’agit bien entendu des cent premiers jours du président américain Jo Biden. Même Philippe Martinez, le leader ombrageux de la CGT, est impressionné. Et il y a de quoi. Voilà soudain, après quarante ans de triomphe néolibéral, l’Etat-Providence réhabilité, la justice sociale et l’investissement public redevenus priorités, de même que les enjeux nouveaux, du climat au racisme policier. Attendons de voir si Roosevelt est vraiment de retour mais l’audace des cent jours de Jo le vétéran, 78 ans, envieillit tout d’un coup les jeunes présidents du passé : les Clinton (46 ans), Obama (47 ans). Ou du présent : Macron (39 ans). Envieillit aussi la gauche tricolore éclatée dans des chapelles d’un autre siècle au risque de faire passer une Trump française. Mais qui aurait prédit ce Biden nouveau il y a un an ?  Alors, une surprise française l’année prochaine ?  

Michel Rouger
20210429_surprise.mp3 20210429 Surprise.mp3  (1.07 Mo)


29/04/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires