Vu, lu, entendu...

24/04/2014

Brevet, Bac... Les révisions se mettent aux "MOOCS"


La période des examens (Brevet et Bac) s'ouvre et nos ados, l'air concentré, entrent en révision : seuls ou avec un bon groupe de copains, copines de classe - bonne formule de travail collaboratif -, il faut de la méthode et de la concentration pour reprendre ses notes de cours et potasser les fameuses "annales" d'examens. Rien de bien neuf ? Si ! Le MOOC proposé par FranceTV éducation.


Brevet, Bac... Les révisions se mettent aux "MOOCS"
Comme nous en informe le site Net Public, en 2013, FranceTV Education a lancé le premier MOOC scolaire francophone gratuit pour les révisions du Baccalauréat de philosophie. Un MOOC (« massive open online courses ») a vocation à offrir des cours en ligne gratuits et ouverts à tous en mode participatif. Aujourd’hui, FranceTV Education propose un nouveau portail : MOOC FranceTV Education, une plateforme de MOOC scolaires francophones pour les révisions du BAC et du BREVET, et développer sa culture générale en lien avec l’actualité.
MOOC FranceTV Education permet d’accéder gratuitement à des cours animés en ligne et à des ressources complémentaires (exercices, QCM, documents, forum de discussion) autour de 2 axes : la réussite scolaire et la culture générale.


12 cours sont disponibles pour ce lancement :


9 cours de révisions :
  • 5 cours pour réviser le BREVET (Français, Mathématiques, Histoire, Géographie, Education civique),
  • 4 cours pour réviser le BAC (Anglais, Histoire, Géographie et Philosophie).
2 cours événementiels liés à l’actualité pour développer sa culture générale sont présentés :
  • La Rome d’Auguste en partenariat avec la RMN-Grand Palais et dans le cadre de l’exposition « Moi Auguste, empereur de Rome »,
  • Le Parlement européen en partenariat avec Toute l’Europe et francetv info dans le cadre des élections européennes de 2014.
 

Mais qu'est-ce qu'un MOOC ?

MOOC, en anglais "massive open online course" ou en traduction littérale française, cours en ligne ouvert aux masses.

U
tilisant toutes les possibilités des applications d'édition multimédia, de diffusion et de travail collaboratif en ligne Le MOOC fait éclater les limites de la formation ouverte à distance et du télé enseignement. Cela ouvre de nouvelles perspectives pour une démocratisation de l'enseignement, pour peu que s'en emparent les institutions publiques en ne laissant pas se structurer seul un marché privé et fortement lucratif de l'enseignement.

Cette initiative de cours gratuit à destination des élèves préparant le brevet ou le bac est de ce point de vue à saluer. 

C'est aussi le cas de la plateforme FUN, France Université Numérique qui abrite tous le MOOCS produits par les Universités Françaises et établissements publiques d'enseignements.




Pour ouvrir la réflexion.

A propos du développement des Moocs, Patrick Fauconnier sur le Nouvel Observateur éducation s'interroge : "Internet va-t-il terrasser l'éducation nationale ?"

A
lain Jaunault







1.Posté par Brice le 07/05/2014 11:44
Beebac.com propose également des MOOCs pour réviser le BAC d'ECO et de Math et un MOOC pour réviser le Brevet : http://www.beebac.com/modules



Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​C’est la guerre

Tocsin. Mobilisation générale. "Nous sommes en guerre", a martelé six fois lundi soir le Président Chef des Armées. Tous aux abris ! Et bien entendu : on ne va pas, par désinvolture, filer la saloperie aux plus fragiles au risque qu’ils en meurent et d’aggraver la charge de travail des personnels soignants. Car l’ennemi pilonne durement nos services de santé inconsidérément fragilisés. Un peu comme nos bornés de généraux de 1914 avaient lancé des soldats en rouge/bleu horizon sous la mitraille allemande, nos gouvernants affaiblissent depuis des décennies nos hôpitaux. Avant que surgisse cette guerre, les héros célébrés aujourd’hui ont réclamé en vain des effectifs, des lits, des moyens suffisants. Ils se battaient depuis le 18 mars 2019, un an, impuissants comme nous tous devant la pandémie financière, dite parfois grippe américaine et en France CAC-40, qui n’est d’ailleurs pas pour rien dans celle du Covid-19. Mais regardons l’horizon. "Beaucoup de certitudes, de convictions sont balayées, seront remises en cause", a lancé lundi le chef de l’État. Après tout, après juin 40, il y eut mars 44, le programme du Conseil national de la Résistance, les Jours Heureux, la sécurité sociale pour tous, la solidarité collective. Ok, Général. En marche.

Michel Rouger
 

17/03/2020

Nono












Partenaires