Citoyenneté / Libertés

21/04/2011

L'élection présidentielle de 2012 ? «Même pas peur»!


Pas question de se laisser manipuler par les candidats à l'élection présidentielle qui vont encore jouer sur les angoisses. Sur le thème «2012 Même pas peur ! », les étudiants du réseau Animafac ont mobilisé les jeunes et leurs idées pendant un an.


En 2002, au lendemain du fameux premier tour de l'élection présidentielle, qui avait vu le socialiste Lionel Jospin devancé par Jean-Marie Le Pen, ils avaient lancé l'opération «Va voter» pour inciter les étudiants à faire barrage au candidat d'extrême-droite. 

En 2006, prolongeant la mobilisation des jeunes dans la révolte des banlieues eot la bataille contre le CPE, ils avaient choisi "2007, pas sans nous".  Pour l'élection de 2012, les animateurs du réseau Animafac, qui regroupe quelque 12 000 associations étudiantes, ont décidé de contrer les discours sécuritaires manipulant les peurs.

Comme on le voit sur notre vidéo tournée à Rennes en avril 2011 et sur le site 2012 Même pas peur, c'est d'abord une campagne de libre expression, multiforme, que le réseau Animafac a animée. Animafac est en effet sans couleur politique et se pose avant tout comme « agitateur citoyen ». Voir sur ce document Pdf la synthèse des réflexions et propositions recueillies 






1.Posté par Lemoine CHRISTOPHE le 19/05/2011 09:26
christophe
Tres bien cette video

Nouveau commentaire :







Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires