Vu, lu, entendu...

Journalisme citoyen au cœur des quartiers.


30/04/2014

L'association 02zone développe depuis quelques année autour de Marseille un projet d'éducation populaire fondé sur la promotion d'un "journalisme citoyen". Dans la série "Vie à Vie" des professionnels et bénévoles d'un centre social de Salon de Provence, croquent des portraits de citoyennes ordinaires.




Regards croisés de femmes.

Bel exemple de ce journalisme citoyen ce portrait de femme réalisés dans le cadre du projet "regards croisés de femme dans un quartier urbain" et dont l'aboutissement a été un plateau télé participatif à l'occasion de la journée du 8 Mars.

Voir le site ICI  

Une Web TV participative, agrée par le CSA

Le concept O2Zone.TV de télévision participative est né en 2002, au Centre social Air Bel (situé dans un quartier ZUS  du 11ème arr. de Marseille) à l’initiative d’Antoine Dufour qui, à l’époque, en était le Directeur. Objectif : favoriser les échanges entre des personnes d’origines diverses et rencontrant de grandes difficultés sociales, rompre leur isolement et leur redonner espoir.

Cette démarche d'éducation populaire 2.0 vise :
- la formation des habitants à la réalisation de reportages sans postproduction,
- l’accompagnement dans la structuration des projets audiovisuels
- la diffusion des productions réalisées.

Le projet prenant de l'ampleur ne pouvait plus être porté dans le cadre du centre social qui l'a vu naître Une association loi 1901 à but non lucratif indépendante a été créée pour poursuivre et développer l’aventure O2zone.TV. Pluralisme de l’information, indépendance éditoriale, vocation locale des émissions, volonté d’atteindre tous les publics en leur offrant un espace d’expression sur les sujets qui les concernent fondent le projet.

Le 26 mai 2010 O2zone.TV a obtenu l’agrément par le CSA  (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) en tant que « Service d’Initiative Publique Locale ». 

O2ZONE.TV compte près de 800 productions en ligne à ce jour et est aujourd’hui la 1ère web TV en PACA intervenant sur le mode participatif. 






Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​2018, la révolte

2018 s'achève et il en restera surtout, non pas la victoire de footballeurs millionnaires, mais la révolte des invisibles qui, soudain, n'ont plus supporté de courber l'échine devant les inégalités brutales économiques et sociales imposée par le pouvoir absolu de l'argent. Il y a cinquante ans, la révolte ouvrière et étudiante contre une société archaïque inaugurait quinze années de transformations profondes, notamment la libération des femmes. Après les “évènements de 68”, les “évènements de 2018” ? La révolte des Gilets Jaunes, largement soutenue par l'opinion, peut-elle annoncer un nouveau moment historique où la réduction des inégalités et la défense de la planète, devenues clairement indispensables et indissociables, seraient devenues priorités politiques ? C'est possible mais il faudra cette fois dominer les démons qui se sont réveillés, ceux de la droite extrême qui rêve, dans tout l'Occident en crise, de ramasser la mise...

Michel Rouger

13/12/2018

Nono