Que sont-ils devenus ?

A Brest, Yffic a sorti son film sur la grande tragédie


12/08/2014

Yffic parcourt toujours les quais et la mémoire du port de Brest. Le grand moment, depuis sa rencontre avec Histoires Ordinaires, a été la sortie de son film sur le drame de l'Ocean Liberty survenu en 1947.




Yffic reste hanté par le drame de l'Ocean Liberty, par ses victimes et ses héros comme Yves Bignon et François Quéré.
Yffic reste hanté par le drame de l'Ocean Liberty, par ses victimes et ses héros comme Yves Bignon et François Quéré.

L'âge fait parfois des siennes mais Yffic, le « maire du port de co' » à Brest, tient toujours bon la barre, à 77 ans, du travail de mémoire qui le fait voyager loin dans l'âme du grand port finistérien. Sur son blog, port.de.info, il continue de remonter les souvenirs enfouis chez tous ceux qui sont passés par là, y ont travaillé, souffert ou trouvé des bonheurs. 
 
De tous les évènements de la grande ou petite histoire du port brestois, c'est l'explosion du cargo Ocean Liberty qui assurément l'a toujours le plus hanté et poussé à agir pour que personne n'oublie. Ainsi a-t-il obtenu depuis notre rencontre en 2011 que deux rues honorent la mémoire d' Yves Bignon et François Quéré, deux marins héroïques lors du drame. 
 
Surtout, il a mené à bien la réalisation du film sur la tragédie qui fit 26 morts et des centaines de blessés le 28 juillet 1947. Au bout de quatre ans de travail avec une équipe constituée autour de lui, il a pu, dans la soirée du 4 février 2014, présenter au public un documentaire de 45 mn inédit. Au court reportage de l'époque, découvert à l'Institut national de l'audio-visuel, il a pu ajouter le travail qu'il a mené minutieusement depuis années : les témoignages recueillis, les documents et photos retrouvés... 
 
Ce film n'est sûrement pas une fin. La pêche aux souvenirs restera toujours la grande passion d'Yffic Dornic qui un jour, chômeur sans domicile, vint chercher du travail chez les dockers du port de Brest. 





Nouveau commentaire :




Le billet de la semaine

Bientôt la fête


Tout va s’arranger, si si. Certes, 100 000 familles sont maintenant endeuillées, les hôpitaux restent saturés mais les valides sont piqués à tour de bras et le gouvernement Castex se prépare à rouvrir bars, restos, cinémas, salles de spectacles. Pour mi-mai, a décidé le Président. Heureux gens de Perros-Guirec qui peuvent déjà rêver à leur grande fête démocratique et populaire du 27 juin. Leur double tour électoral et cycliste. Ce jour-là, le vélo va voler au secours de la politique. Les fans du Tour de France vont être drainés vers les urnes des écoles, deux logistiques sont s’unir contre l’abstention. Sans compter qu’il doit bien rester quelques as de la seringue dans les équipes du Tour pour procéder à d’ultimes vaccinations. Pourvu que d’ici là, l’équipe Castex ne fasse pas demi-tour ou rétropédale une nouvelle fois.

Michel Rouger
20210415_bientot_la_fete.mp3 20210415 bientôt la fête.mp3  (900.12 Ko)



Nono

Le blog de Patrick Lebreton












Nos partenaires

Partager ce site