Comprendre

06/05/2020

La "Coronavigation en air trouble" d'Alain Damasio



La "Coronavigation en air trouble" d'Alain Damasio
Le célèbre et iconoclaste écrivain de science-fiction Alain Damasio livre dans une série de trois textes publiés sur son blog Mediapart, une bouillonnante réflexion sur les multiples impacts, de l'intime au politique, de la pandémie du Covid-19. Par sa radicalité même, le propos ouvre de multiples pistes de compréhension et d'action. 

Il a intitulée cette série "Coronavigation en air trouble". Dans le premier volet, il parle de "ce que le coronavirus fait à nos corps, nos psychés, nos perceptions, nos libertés". Dans le second, il traite de la "petite politique de la peur" et dans le troisième  se prononce "pour des aujourd'huis qui bruissent".

Alain Damasio introduit ainsi sa "Coronavigation" :
 
« Je ne suis ni philosophe ni sociologue. Pas plus un psy ou un savant. Encore moins un prophète, même si l’anticipation fait partie de mon travail. Je suis un écrivain de science-fiction. Donc par choix et par nécessité: un bâtard. Un hacker de pensées, d’imaginaires filants, de perceptions furtives et de sensations vibratoires...» 

Lire aussi son interview sur Reporterre : « Pour le déconfinement, je rêve d’un carnaval des fous, qui renverse nos rois de pacotille »



Nouveau commentaire :







Le billet de la semaine

​Les Réseaux


Donc, en cette bonne année 2021, les Réseaux régnant sur l'Humanité ont lâché le trump, le monstre qu'ils ont porté en 2016 à la tête des États-Unis puis ravitaillé durant quatre ans par leurs tout-à-l'égout d'outrances et d'informations fausses. Aux portes du Capitole, à la dernière minute de sa tentative de coup d'État fomentée depuis des mois, ils l'ont lâché. Des défenseurs de la liberté comme ça, mieux vaut s'en protéger ! Pour inciter les gouvernants des pays encore libres à reprendre le contrôle en brisant leurs monopoles, il faudrait que les citoyens cessent d'être des Gafeurs, reprennent eux-même le contrôle de leur propre vie. Ne cèdent plus leurs comportements, leur cerveau, leur liberté pour le plaisir de quelques libertés factices à cette oligarchie marchande destructrice de la démocratie - et de la Planète par son cloud et ses matériels -. On peut encore user librement des immenses ressources d'internet. Se désintoxiquer, dégoogliser, désapple-iser, désamazoniser... 

Michel Rouger
voix_001_les_reseaux.mp3 Voix 001 Les réseaux.mp3  (2.2 Mo)


14/01/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires