Vu, lu, entendu... Citoyenneté / Libertés

30/04/2013

« Fini de rire » : un webdoc d'Arte sur le dessin de presse




À l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse qui a lieu le 3 mai, Arte va diffuser,  le mardi 7 à 22 h 35, un documentaire de 52 mn intitulé "Fini de rire ". Le film, indique la chaîne, « utilise le dessin de presse comme on ouvre un livre d’histoire. Il nous emmène en voyage, à la rencontre des dessinateurs au travail, dans leurs différents contextes sociaux et politiques. Au fil du récit, en Israël, Palestine, Allemagne, Tunisie, France, Belgique et aux Etats-Unis, le film trace les contours des tabous contemporains et s’interroge : où en est la liberté d’expression aujourd’hui ? »
 
On y rencontre Plantu, Aurel, Kichka, Avi Katz, Danziger, Kroll, Hachfeld, Kianoush, Khalil, Willis from Tunis, Daryl Cagle et Ann Telnaes, tous partenaires de l’association « Dessins pour la Paix » que préside Plantu.
 
Mi-avril, Arte a déjà mis en ligne le webdocumentaire Fini de rire qui présente, dans des séquences de 2 à 3 mn, les témoignages de quarante dessinateurs de presse : des témoignages qui dessinent les nouvelles frontières de la liberté d’expression dans le monde.





Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Heureux

En congé et payé ! songeait-il sous son parasol. 100 % payé à flemmasser, musarder avec ma p'tite femme, jouer avec mes p'tiots, faire une p'tite balade, glandouiller en lichaillant un p'tit jaune ou un p'tit blanc. Mon droit au repos. Mon droit à la paresse : comme un bourgeois ! C'est sûrement une anomalie, une aberration, une provocation pour tous ces puissants qui veulent nous précariser, ubériser, assujettir en auto-entrepreneurs douze mois sur douze. Mais jamais ils ne pourront nous enlever notre grande conquête, celle de nos syndicats et de la gauche qu'ils méprisent du haut de leur prétendue modernité. Jamais ils ne pourront, sourit-il, heureux, à l'oiseau qui le regardait. 

Michel Rouger

04/07/2019

Nono