Vu, lu, entendu... Citoyenneté / Libertés

30/04/2013

« Fini de rire » : un webdoc d'Arte sur le dessin de presse



À l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse qui a lieu le 3 mai, Arte va diffuser,  le mardi 7 à 22 h 35, un documentaire de 52 mn intitulé "Fini de rire ". Le film, indique la chaîne, « utilise le dessin de presse comme on ouvre un livre d’histoire. Il nous emmène en voyage, à la rencontre des dessinateurs au travail, dans leurs différents contextes sociaux et politiques. Au fil du récit, en Israël, Palestine, Allemagne, Tunisie, France, Belgique et aux Etats-Unis, le film trace les contours des tabous contemporains et s’interroge : où en est la liberté d’expression aujourd’hui ? »
 
On y rencontre Plantu, Aurel, Kichka, Avi Katz, Danziger, Kroll, Hachfeld, Kianoush, Khalil, Willis from Tunis, Daryl Cagle et Ann Telnaes, tous partenaires de l’association « Dessins pour la Paix » que préside Plantu.
 
Mi-avril, Arte a déjà mis en ligne le webdocumentaire Fini de rire qui présente, dans des séquences de 2 à 3 mn, les témoignages de quarante dessinateurs de presse : des témoignages qui dessinent les nouvelles frontières de la liberté d’expression dans le monde.









Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires