Vu, lu, entendu... Asie-Pacifique

17/10/2013

Une BD interactive pour comprendre l'Iran



Une BD interactive pour comprendre l'Iran
« Vous êtes journaliste indépendant. À quelques semaines de l'élection présidentielle, vous avez été envoyé en Iran et disposez de cinq jours pour passer au crible les principaux aspects de la vie quotidienne à Téhéran et rendre votre reportage à votre rédaction. »

Telle est votre mission sur le webdocumentaire en bandes dessinées de Iranorama (juin 2013). Avec une extrême facilité d'accès, l'internaute navigue et se fie à son propre instinct comme s'il se trouvait vraiment à Téhéran. La qualité des dessins et la scénarisation en sont de précieux atouts.

Iranorama a été réalisé par le journaliste Yann Buxeda et le dessinateur de presse Ulysse Gry, en partenariat avec France24 et Webdoc.fr.  À travers ce webdocumentaire, Yann Buxeda cherche à mieux faire connaître un pays victimes de beaucoup d'idées fausses, sur les grandes questions politiques et économiques et aussi sur la société.









Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires