Vu, lu, entendu... Asie-Pacifique

17/10/2013

Une BD interactive pour comprendre l'Iran




Une BD interactive pour comprendre l'Iran
« Vous êtes journaliste indépendant. À quelques semaines de l'élection présidentielle, vous avez été envoyé en Iran et disposez de cinq jours pour passer au crible les principaux aspects de la vie quotidienne à Téhéran et rendre votre reportage à votre rédaction. »

Telle est votre mission sur le webdocumentaire en bandes dessinées de Iranorama (juin 2013). Avec une extrême facilité d'accès, l'internaute navigue et se fie à son propre instinct comme s'il se trouvait vraiment à Téhéran. La qualité des dessins et la scénarisation en sont de précieux atouts.

Iranorama a été réalisé par le journaliste Yann Buxeda et le dessinateur de presse Ulysse Gry, en partenariat avec France24 et Webdoc.fr.  À travers ce webdocumentaire, Yann Buxeda cherche à mieux faire connaître un pays victimes de beaucoup d'idées fausses, sur les grandes questions politiques et économiques et aussi sur la société.





Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Heureux

En congé et payé ! songeait-il sous son parasol. 100 % payé à flemmasser, musarder avec ma p'tite femme, jouer avec mes p'tiots, faire une p'tite balade, glandouiller en lichaillant un p'tit jaune ou un p'tit blanc. Mon droit au repos. Mon droit à la paresse : comme un bourgeois ! C'est sûrement une anomalie, une aberration, une provocation pour tous ces puissants qui veulent nous précariser, ubériser, assujettir en auto-entrepreneurs douze mois sur douze. Mais jamais ils ne pourront nous enlever notre grande conquête, celle de nos syndicats et de la gauche qu'ils méprisent du haut de leur prétendue modernité. Jamais ils ne pourront, sourit-il, heureux, à l'oiseau qui le regardait. 

Michel Rouger

04/07/2019

Nono












Partenaires