Vu, lu, entendu... Logement

19/02/2015

Le compagnon de la nuit s'en est allé



Le compagnon de la nuit s'en est allé
Le père Pedro Meca, qui avait consacré toute sa vie aux plus démunis, créant notamment le lieu d'accueil « La Moquette », à Paris, pour les personnes de la rue, est décédé le mardi 17 février à 80 ans. « C’était un compagnon de la nuit pour ceux qui n’avaient rien. C’était un mendiant  », a commenté l'ordre des Dominicains en annonçant la mort de cet homme de combat né en Espagne et engagé dès sa jeunesse contre le dictateur Franco. On peut retrouver le père Pedro Meca dans ce portrait réalisé par Tugdual Ruellan sur Histoires Ordinaires en mars 2014 (photo : Emilie Lay).








Le billet de la semaine

​Essentiel


Les commerces "non essentiels" vont rouvrir samedi, c'est l'essentiel. Qui donc d'ailleurs, dont le boulot est sûrement essentiel, a bien pu estimer que vendre un livre est moins essentiel que de vendre un whisky ? La question est d'autant plus grave qu'essentiel renvoie à essence et sans essence on n'avance plus, c'est la panne. L'essence humaine on veut dire, la conscience d'être. En quelque sorte, je vends donc je suis, quand je ne vends plus, je ne suis plus. Ou j'achète donc je suis. Ou... Etc. Toute cette histoire d'urgence sanitaire nous emmène décidément dans des questions vraiment essentielles. Par exemple, peut-on "être" sans être libre ? Non ? Alors il faut descendre dans la rue contre la nouvelle loi qui réduit un peu plus les libertés. Et résister au Black Friday. Comme au virus qui entrave aussi nos libertés, tue même parfois. Que de dilemmes en cette fin 2020 ! Voilà qui ferait une belle discussion, dans une franche amitié, autour d'un demi. Mais le bar reste fermé. Pas essentiel, qu'ils disent.

Michel Rouger
vocal_001_14.mp3 Vocal 001.mp3  (563.39 Ko)


26/11/2020

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires