Vu, lu, entendu...

06/10/2011

Heol, à voir et à entendre


Dans cette courte vidéo Heol parle et donne à voir son travail de "peintre performer"



 Marvin Michielini a réalisé cette vidéo lors de la rencontre d'Heol avec Histoires Ordinaires. Elle a été tournée dans l'atelier que l'artiste partage avec les autre "Agités du Bocal ". Après le long interview, il s'est livré pour les journalistes et les lecteurs d'Histoires Ordinaires à deux micro-performances dont il a le secret.




Heol, à voir et à entendre

Heol en performance à L'élaboratoire

Le 8 et 9 octobre Heol et tous les peintres des Agités du Bocal réaliseront une fresque géante sur un mur de 5 X 20 m lors de l'évènement l'ArtetPublic organisé par l'Elaboratoire , collectif d'artistes à Rennes.

Entrée libre...




Heol, à voir et à entendre

Une vidéo présente Heol en performance







1.Posté par Patrick Quéméner le 06/10/2011 22:36
ça c'est génial ... un rayon de soleil de fin d'été ... l'ombre et la lumière de la créativité

Merci aux Agités du bocal ...



Le Webdocumentaire





Donner un coup de main

Tout un chacun peut participer à Histoires Ordinaires. Proposer bien sûr des sujets de reportage et des informations pour la rubrique "Vu, lu, entendu" mais il y a aussi des tâches nombreuses, variées, aussi utiles qu'accessibles. Vous pouvez en trouver ici une liste. Ensuite il suffit de prendre contact avec la rédaction. 


Le billet de la semaine

​Heureux

En congé et payé ! songeait-il sous son parasol. 100 % payé à flemmasser, musarder avec ma p'tite femme, jouer avec mes p'tiots, faire une p'tite balade, glandouiller en lichaillant un p'tit jaune ou un p'tit blanc. Mon droit au repos. Mon droit à la paresse : comme un bourgeois ! C'est sûrement une anomalie, une aberration, une provocation pour tous ces puissants qui veulent nous précariser, ubériser, assujettir en auto-entrepreneurs douze mois sur douze. Mais jamais ils ne pourront nous enlever notre grande conquête, celle de nos syndicats et de la gauche qu'ils méprisent du haut de leur prétendue modernité. Jamais ils ne pourront, sourit-il, heureux, à l'oiseau qui le regardait. 

Michel Rouger

04/07/2019

Nono












Partenaires