Vu, lu, entendu...

12/07/2011

Pougne-Hérisson, le Nombril du Monde



Autoproclamé « Nombril du Monde » sous l'impulsion du conteur poitevin Yannick Jaulin, la commune de Pougne-Hérisson organise un grand festival, en pleine Gâtine poitevine, les années paires.

« La légende dit qu’au commencement est le verbe. Puis le verbe se fait émotion, et devient feu, celui des origines ou Big Bang mythologique.
Partie de l’épicentre de cette explosion première à Pougne-Hérisson, une gerbe enflammée dépose le pollen d’histoires sur toute la planète, mais les histoires reviennent régulièrement à la source de leur naissance, Pougne-Hérisson. Une fois le feu refroidi, il se fait pierre dans la Mine de contes. C’est ici que la parole se repose. »


Voilà comment Pougne-Hérisson est devenu le Nombril du Monde. Projet militant de développement en milieu rural, le festival est axé autour des arts de la parole, conte, spectacle de rue, humour, musique…

Eté 2011, année impaire, pas de festival mais cela ne va pas empêcher le village de s’agiter en prenant son temps. Aux visiteurs, les habitants entraînés depuis presque 20 ans par Yannick Jaulin, un p’tit gars du pays, proposent rire et ressourcement. Vous y croiserez artistes en résidence, stagiaires en formation, musiciens ou conteurs. 

Rendez-vous le « samedi 16 juillet – c’est pas l’quatorze » pour une grande soirée festive, apéro-bal et ciné en plein air.
 








Le billet de la semaine

​Séparatisme


Séparez les ! Avec le projet de loi contre le séparatisme arrivé lundi devant les députés, le pays de la laïcité est reparti depuis l'automne dans une guerre des religions, son démon favori, sachant que le camp ultra-laïque a lui aussi ses dogmes, ses clercs et ses inquisiteurs. C'est surtout lui qui exhale chaque semaine un peu plus une désagréable odeur d'intolérance, celle qui nourrit les extrémismes que l'on prétend combattre, cette fois l'islamisme radical. Certaines attaques rappellent les vieilles outrances. Le ministre Blanquer accuse les universités d'islamo-gauchisme comme Clémenceau traitait Briand et Jaurès de « socialos-papalins ». Heureusement, en 1905, les deux grands négociateurs et pacificateurs ont gagné la bataille, celle de la liberté. Pas facile d'être à leur hauteur, plus simple de rester à celle d'un Sarkozy. 

Michel Rouger
separatisme.mp3 Séparatisme.mp3  (1.45 Mo)


19/01/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires