12/07/2011

À Paris, la Loge...



La Loge, c’est un tout petit lieu à petit prix (tarif moyen à 9 €), dédié à la jeune création, situé au 77 rue de Charonne dans le 11ème. Quatre-vingt places assises et toute l’énergie de trois jeunes « entrepreneurs culturels » pour ouvrir cette « couveuse » d’artistes en voie de professionnalisation. « La Loge, confie sa directrice Alice Vivier, est une salle intimiste, un théâtre qui rend l’écoute des spectateurs bienveillante. »

Du 1er au 29 juillet, s’ouvre le festival Summer of Loge. « L’été, nous réinvitons des musiciens et des compagnies qui sont passées dans l’année ; c’est une fête, et l’occasion de fidéliser le public, de même que ces artistes eux-mêmes. La salle ne vit que grâce à ses recettes, donc, pour qu’elle existe, il faut du monde et des idées. »

La Loge est avant tout un lieu de vie, avec un bar où se mélangent à l’envie public et artistes. Rendez-vous donc jusqu’au 29 juillet avec les huit compagnies invitées. Le thème de la saison : les frontières et les limites.
 

À Paris, la Loge...







Le billet de la semaine

Poison


La Justice a enfin tranché. Les laboratoires Servier sont condamnés. Pour la mort de 1 500 à 2 000 personnes empoisonnées par le Mediator et pour les souffrances infligées à des milliers d’autres, ils devront verser quelques heures de leur chiffre d’affaires. Quant aux dirigeants, cadres ou experts accusés, ils sont repartis libres avec leurs gardes du corps dans leurs voitures aux vitres teintées. Plus clément que la procureure, le tribunal leur a épargné la prison ferme. Dans la France du XXIe siècle, les juges, qui envoient le petit peuple à tour de bras dans des prisons indignes, restent pétrifiés à l’idée d’enfermer un puissant dans une cellule aménagée. Inébranlable justice de classe. Un vrai poison dans une société déjà peu confiante envers ses institutions. Pour rattraper l’iniquité, reste plus qu’à décider d’un plan médiator transformant la prison ferme en prison avec sursis pour les milliers de détenus non condamnés pour homicides involontaires. 

Michel Rouger
20210401_poison.mp3 20210401 Poison.mp3  (1.11 Mo)


31/03/2021

Nono



Le Webdocumentaire








Partenaires